Adhérents
devenez adhérent
Recherche
Retour

20/09/2012 - Association : Désir d'Haïti - Avancée des projets

Désir d'Haïti a organisé un séjour solidaire en Haïti. Retour d'expériences...

Le 15 juin dernier, ils étaient sept à partir  vers Haïti, tous avec des motivations différentes mais tous avec la même envie de voyager différemment et d’aller à la rencontre des Haïtiens. (...)

Il y avait Margaret qui a enseigné à l’alliance  française à Port au Prince il y a une vingtaine d’années et souhaitait retourner dans ce pays si attachant. Danièle, quant à elle, avait fait partie du 1er voyage de Désir d’Haïti en 1997 et s’était juré de retourner en Haïti, même si la chaleur n’était pas facile à supporter 15 ans plus tard. Henriette, elle, avait vécu un voyage similaire au Laos et recherchait ce type de découverte et de rencontre, et pour la famille Robin, Françoise, Yves et leur fils Jean Baptiste c’était leur troisième voyage vers le pays d’origine de Jean Baptiste ; quant à Jimmy, c’était pour lui le voyage de sa vie, comme il disait, car ses parents l’ont adopté lorsqu’il avait 7 mois et il allait découvrir son pays natal.

Voici quelques impressions de Jimmy, jeune papa de 30 ans : « J’étais heureux de pouvoir enfin découvrir d’où je venais, pour la première fois, lorsqu’on se promenait en groupe, je passais inaperçu, c’était les « blancs »  que l’on remarquait à la différence de mon petit village en Normandie où évidemment c’est toujours moi qui sort du lot. Je voulais tout absorber, ne rien rater de ce pays qui était le mien, je m’étais entraîné à parler   quelques mots de créole afin de faciliter la communication. Il fallait que je rattrape le temps perdu, j’avais tout à découvrir, la musique, les danses, la culture, l’art culinaire, les richesses de la nature, les sourires des enfants. Je suis revenu transformé, maintenant je sais d’où je viens, cela n’enlève rien à mes parents adoptifs qui m’ont élevé et aimé, mais j’avais besoin de ce voyage pour trouver mon équilibre. Le plus dur ce fut dans un orphelinat à Port au Prince quand les enfants sont venus vers moi et m’appelaient papa, je n’ai pas pu retenir mon émotion. Ce sont des moments inoubliables et j’y retournerai c’est sûr ». L’ensemble des voyageurs étaient ravis de leur séjour, de l’accueil chaleureux de Fonhsud et des guides qui les ont accompagnés durant leur séjour, certains envisagent déjà un autre voyage.

Ce qui a été difficile à supporter pour l’équipe, ce sont les conditions de vie de la population à Port au Prince, peu de choses bougent, qu’est-ce qu’on attend