Adhérents
devenez adhérent
Recherche
Retour

28/05/2016 - Association : Collectif Haïti Occitanie CHO -

COMMUNICATION du « COLLECTIF HAITI OCCITANIE »

des ASSOCIATIONS de MIDI-PYRENEES et du LANGUEDOC-ROUSSILLON

Le CHAMP (Collectif Haïti des Associations de Midi-Pyrénées est devenu le Collectif Haïti Occitanie du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées. Nous préciserons notre acronyme à partir du nom définitif de la nouvelle région élargie à 13 départements.

En Midi-Pyrénées Languedoc Roussillon le CHAMP aura beaucoup à faire cette année qui a déjà bien commencé :

Pour moi cette année est très riche et ce que j'ai construit depuis 2014 avec les MFR constitue la concrétisation de mon parcours qui a toujours été d'accompagner les jeunes ruraux dans la prise en charge du développement de leur milieu. Débroussailler les sentiers fermés, baliser de nouveaux chemins, ouvrir des perspectives et donner les clés aux acteurs de terrain voilà les vœux que je formule et les actions qu'ont consenti les MFR à mener avec moi en Haïti. 

Nous étions 3 de Midi-Pyrénées arrivés le 1er mai à Port-au-Prince pour travailler avec l'AFLIDEPA de Limonade et un membre du service internationale de l'Union Ntle des MFR, arrivé le 27 avril pour travailler avec le MPP (Mouvement des Paysans de Papaye à Hinche.

Le lundi 2 mai,
- à 9h à l’Ambassade de France, Réunion de travail (présentation, concertation, projection) sur le thème la "Formation en Milieu rural". Les participants ont été les suivants :
SCAC : Laurent BONNEAU
AFD : Matthieu GENIN
AVSF : Sardou JEAN-DENIS
MFR France : Odile DEJEAN, Emmanuel CLERO (Midi-Pyrénées),  Benjamin DURIEZ (Union Ntle)
CHAMP et ancien enseignant des MFR: Frantz CADET,
FDH : Sarah HOPSORT
MPP : Mulaire MICHEL et Philéfrant SAINT NARE
AFLIDEPA : Olga MARCELIN et Myrielle MYRTIL
VETERIMED : Rosanie MOÏSE et Michel CHANCY

- à 13h avec les Responsables du Ministère de l'Agriculture, de l'INFP et les associations porteuses;
- à 16h avec qq ONG françaises et haïtiennes, concernées.

Du 3 au 7 mai nous avons travaillé avec les membres d'AFLIDEPA à Limonade où nous rencontré les jeunes, les parents, les responsables de l'association, les élus locaux (maire, député) et 3 des partenaires éventuels. Nous avons visité l'Université de Limonade, le complexe industriel de Caracol, la production bananacole de Limonade.

Pour avoir rencontré Jean-Marie Théodat qui a visité la Clinique Dentaire de la FMC, pour avoir visité le Collège St Martial pour les remerciements des élèves à ceux du Lycée du Lycée Stéphane Hessel de Toulouse qui qui ont recu les livres par ceux du Lycée Stéphane HESSEL de Toulouse qui leur ont offert des ouvrages acquis avec les fonds recueillis de la vente organisée autour de Noël 2014 des papiers cadeaux fabriqués par la section Infographie du lycée..

Pour m'être rendu à Jacmel ville des intellectuels haïtiens que je retrouve toujours avec bonheur. Ces haïtiens qui ont étudié à Paris des années 1920 à nos jours, ont obtenu de la France qu'elle construise et entretienne régulièrement  la Route de l'Amitié qui assure le franchissement d'un col à 900 m d'altitude avant d'atteindre la ville côtière. Le séisme y a laissé ses stigmates; les belles maisons coloniales n'ont pas toutes été restaurées. J'ai apprécié rencontrer mon ami Gérald que j'ai trouvé très fatigué. Je crois qu'il s'est usé durant ses combats menés avec les paysans du Sud-Ouest et surtout quand il a été Ministre de l'Agriculture en essayant de faire travailler ensemble tous les acteurs du monde rural pour construire une politique nationale de souveraineté alimentaire.

Ma mission fut de courte durée mais de forte intensité. Huit reunions, 6 visites, 7 repas partagés avec les associations, les politiques, les ONG, les institutionnels, l'Ambassade de France, le Maire et le Député de Limonade et nous sommes très satisfaits de nos échanges intenses qui promettent.

Nous avons été très gâtés par le fait que nous n'avons mangé, comme nous l'avons suggéré, que des produits locaux.

Nous, de la délégation MFR, avons à tout moment, des bureaux de l'Ambassade de France via 2 ministères (Agri et Formation Professionnelle), 1 mairie, 1 cabinet d'un député aux champs de patates douces de Limonade, nous avons corrigé à l'envi les propos de nos interlocuteurs qui disaient ''vous allez développer votre programme'' ... Non nous n'allons développer aucun programme, ni imposer quoique ce soit. Une expérience, une pédagogie, des moyens existant sur les territoires des partenaires sont a partager. Mais… il a falu que nous leur expliquions et leur faisions comprendre qu'il n'y pas de création de centre de formation : 

Au Comité de Gestion de la FMC le mardi 10 mai les membres ont eu comme devoir: ''L'autonomisation votre chance, votre avenir et l'assainissement de la situation du pays"

Rosanie MOÏSE directrice de VETERIMED qui a participé à toutes les rencontres à Port-au-Prince et à Limonade du lundi 2 au jeudi 6 mai, a convenu que le renouvellement régulier du Cheptel bovin était l'unique garantie de la longévité du programme « Manman Bèf » et que VETERIMED était dans l'obligation de protéger l'investisseur en lui garantissant informations et remboursement de la somme investie. Il s'agit alors pour VETERIMED de créer les conditions pour l'éleveur « gardien » devienne « propriétaire » de la vache dite de réforme (de 6 ans et plus). La recette tirée de cette transaction et la vente d'un des trois veaux devant reconstruire le capital initial. Chercher, trouver et mettre à disposition la valeur d'acquisition des vaches suffisent au CHF qui doit néanmoins veiller à ce que VETERIMED aménage les conditions de la rentabilité du programme, accompagne davantage techniquement les éleveurs, garantisse le fonctionnement régulier des laiteries et assure la protection sanitaire du lait de sa collecte à la transformation finale. Sans cheptel jeune peu de lait, sans suffisamment de lait pas de produits transformés et sans suffisamment de produits pas de rentabilité et sans rentabilité pas d'autonomie financière.

Haïti ne peut plus se passer de la souveraineté alimentaire, de l'autonomie financière de toutes ses activités et de l'implication des acteurs locaux dans leurs possibles projets de développement.

François-Frantz CADET

Président du Collectif Haïti Occitanie