Adhérents
devenez adhérent
Recherche
11/11 GARR - Haïti/République Dominicaine : 4344 rapatriés et 4258 retours spontanés en octobre 2015

GARR (GROUPE D'APPUI AUX RAPATRIÉS ET REFUGIÉS)

Haïti/République Dominicaine : 4344 rapatriés et 4258 cas de retours spontanés dits volontaires ont été enregistrés pour le mois d'octobre 2015

Les autorités dominicaines continuent avec les opérations de rapatriements d'Haïtiens/Haïtiennes à la frontière haïtiano-dominicaine. Pour le mois d'octobre 2015, dans le cadre d'un travail conjoint de monitoring, le GARR, le Service Jésuite aux Migrants (JSM), le Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) et l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) ont enregistré 4344 rapatriés et 4258 cas de retours spontanés dits volontaires au niveau de la frontière.

Au nombre de ces 4344 personnes rapatriées figurent 226 mineurs non accompagnés et 4 enfants nés sur le territoire dominicain de parent haïtien. Les migrants rapatriés vivaient pour la plupart à Barahona, Santiago, Monte Cristi et à San Juan de la Maguana.

Les rapatriés ont été acheminés notamment vers 3 points frontaliers officiels dont Ouanaminthe/Dajabón, Malpasse/Jimani et Belladère/Elias Piña. Reconduits à la frontière dans des conditions infrahumaines, plusieurs d'entre eux ont dénoncé les conditions dans lesquelles ils ont été expulsés du territoire dominicain.

«Nous revenions paisiblement du travail quand des agents de l'immigration nous ont faits signe de nous arrêter pour ensuite nous conduire à un centre carcéral avant de nous rapatrier à la frontière.», ont-ils indiqué.

Ces personnes rapatriées travaillaient notamment dans le secteur de l'agriculture et de la construction.

Contrairement au mois de septembre 2015 où l'on avait enregistré 3372 rapatriés et 3053 cas de retours spontanés, une augmentation significative a été constatée pour le mois d'octobre 2015. La commune frontalière de Ouanaminthe occupe la première place avec un total de 1257 rapatriés. Celle de Ganthier arrive en deuxième position avec un effectif de 1037 personnes reconduites à Malpasse, suivies de Belladère/Elias Piña où 724 rapatriés ont été enregistrés.

Le GARR qui fournit au quotidien une assistance humanitaire aux personnes rapatriées de la République Dominicaine, a observé que les autorités dominicaines n'accordent pas jusqu'à date la possibilité aux ressortissants haïtiens de récupérer leurs effets personnels.

Il exhorte les autorités haïtiennes et dominicaines à tout mettre en œuvre pour que les opérations de rapatriements se réalisent dans le respect des droits humains et du protocole d'accord sur les mécanismes de rapatriement par les deux gouvernements insulaires, le 2 décembre 1999.