Adhérents
devenez adhérent
Recherche
18/10 GARR - Au moins 150 migrants haïtiens interceptés dans les eaux et sur le rivage des Îles Turques et Caïques

Au moins 150 migrants haïtiens interceptés dans les eaux et sur le rivage des Îles Turques et Caïques

Le Département de l’immigration du ministère de contrôle des frontières et de l’emploi des Îles Turques-et-Caïques a annoncé dans des rapports avoir intercepté à l’Ouest de ce pays, le 4 octobre 2017, plus de 150 migrants haïtiens en situation irrégulière. Au nombre de ces migrants qui ont été retrouvés dans les eaux et sur le rivage, se trouvaient aussi des femmes et des enfants, a appris le GARR auprès d’un partenaire à Providenciales.

 

Intervenant sur ces rapports en milieu de matinée du 5 octobre 2017, la task force du Département de l’immigration de concert avec des officiers de police, a souligné que 81 personnes de nationalité haïtienne ont premièrement été recensées. 80 autres auraient été dénombrées aussi par la suite.

Les voyageurs clandestins haïtiens ont été transportés dans un centre hospitalier à Providenciales, une île de l’archipel des Turques et Caïques, pour recevoir des soins médicaux.

 

Selon les autorités des Îles Turques-et-Caïques qui n’ont pas précisé le nombre exact d’enfants, d’hommes et de femmes gardés pour l’instant par la police de ce pays, les dossiers de ces migrantes et migrants sont à l’étude avant d’être déportés vers leur pays d’origine.

 

Le Département de l’immigration du ministère de contrôle des frontières et de l’emploi a rappelé que le recel de migrants en situation irrégulière est un crime. Toute personne inculpée est passible d’une amende de $20 000 dollars américains ou sera condamnée à une peine d'emprisonnement de deux à quatre ans.

 

En outre, tout étranger naturalisé dans ce territoire d’outre-mer britannique qui sera reconnu coupable d'une telle infraction, se verra enlever son statut. Il sera aussi déporté vers son pays d’origine, a-t-il indiqué.

 

Il convient de souligner que selon les informations disponibles, 7 ressortissants haïtiens ont été rescapés d’un naufrage survenu au large de l’île de la Tortue dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 octobre 2017. Ces personnes ont été secourues par l’unité de sauvetage de la Direction de la Protection Civile (DPC).

 

Les survivants ont déclaré que l’embarcation avait à son bord une quarantaine de voyageurs qui auraient tenté d’atteindre clandestinement l’île de Providenciales.

 

Le GARR s’inquiète de la démarche de nombreuses Haïtiennes et Haïtiens qui continuent au quotidien d’aller risquer leur vie en haute mer dans des voyages incertains et souvent périlleux.

 

Il en profite pour appeler les autorités haïtiennes à entreprendre de vrais programmes sociaux susceptibles d’encourager ces personnes souvent vulnérables à rester dans le pays.