Adhérents
devenez adhérent
Recherche
28/09 Un migrant haïtien rapatrié avec des blessures par balle à la frontière d'Ouanaminthe/ Dajabon

 Un migrant haïtien rapatrié avec des blessures par balle à la frontière d'Ouanaminthe/ Dajabon

Jonel Jeanty, un migrant haïtien de 28 ans a été rapatrié blessé au point frontalier d’Ouanaminthe/Dajabon, le 25 septembre 2017 aux environs de 10 heures du soir. Selon ses témoignages, il a reçu un projectile provenant d’une arme d’un militaire dominicain.

 Le ressortissant haïtien a été atteint, le 16 septembre 2017, d’une balle au pied gauche tandis qu’il se trouvait en territoire dominicain. Cette agression a eu lieu à Hatillo Palma, une ville dominicaine de la province de Monte Cristi, a-t-il précisé.

Originaire de la Gonâve (Ouest), le jeune migrant a été emmené à un centre hospitalier dominicain pour se faire soigner et ensuite gardé pendant plusieurs jours à un centre carcéral en République Dominicaine. Ses blessures ont été pansées mais le projectile n’a pas été enlevé.

Le 25 septembre 2017, en raison de sa situation critique, il a été reconduit dans la soirée en Haïti par des militaires dominicains. Il a passé la nuit à la belle étoile sur le pont frontalier d’Ouanaminthe avec de fortes douleurs, selon ses témoignages.

Retrouvé dans un état inquiétant, la victime est en train de se faire soigner à un centre hospitalier de cette commune frontalière avec l’appui du GARR et de l’OIM.

Il convient de souligner que ce type d’agression ne se produit pas pour la première fois en territoire dominicain.

Zacharie, un ressortissant haïtien de 23 ans, avait reçu, le 24 juillet 2017, une balle au pied gauche provenant d’une arme d’un militaire dominicain. Ce dernier avait procédé brutalement à son arrestation alors qu’il se trouvait chez lui, à Santo Domingo. Malgré ses blessures, il a été gardé au centre carcéral de Haina où il a passé 5 nuits en compagnie d’autres migrants haïtiens avant d’être rapatrié à la frontière.

Le GARR condamne énergiquement les conditions dans lesquelles les autorités dominicaines réalisent les opérations d’arrestation et de rapatriement de ressortissants haïtiens. Il plaide en faveur du respect des droits des personnes rapatriées à la frontière.

Il en profite pour exhorter les autorités haïtiennes à réclamer de l’Etat dominicain l’ouverture d’une enquête en vue de punir le coupable dans le cadre de cette affaire.