Adhérents
devenez adhérent
Recherche
15/12 GARR - Distingué par la Commission Nationale Consultative des Droits de l\'Homme

Le GARR distingué par la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme

Le coordonnateur du GARR, Saint-Pierre Beaubrun , lors de son intervention à la commémoration du deuxième anniversaire de l'Arrêt TC 168-13, le 23 septembre 2015

Photo: Archives GARR

 

Le Groupe d'Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) fait partie des 5 lauréats de la 29ème édition du Prix des droits de l'homme de la République française « Liberté – Egalité – Fraternité » de l'année 2016. Octroyé par la CNCDH, ce prix a pour vocation de distinguer des actions de terrain et des projets portant sur la protection et la promotion effectives des droits de l'homme, dans l'esprit de la Déclaration universelle des droits de l'homme, et de la Conférence mondiale sur les droits de l'homme, sans distinction de nationalité ou de frontière.

Pour l'édition de 2016, deux thèmes étaient à l'honneur : Défense et protection des personnes migrantes (thème 1) et représentation et défense des droits des personnes handicapées (thème 2). Plus de 180 dossiers ont été soumis par des acteurs de la société civile, acteurs de la promotion et de la protection des droits de l'homme sur les 5 continents. Le GARR et 4 autres associations provenant du Mexique, de l'Afrique du Sud, du Burkina Faso et de l'Inde ont été proclamés lauréats par le jury formé en la circonstance.

Le Prix sera remis au cours d'une cérémonie, le 15 décembre 2016, au Ministère des Affaires Etrangères et du Développement international. Les lauréats recevront le prix et une médaille des mains de la Présidente de la CNCDH, Christine Lazerges, et du Ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Fondée en 1947 à l'initiative de René Cassin, la Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme (CNCDH) est l'Institut national de protection et de promotion des droits de l'homme, accréditée de statut auprès des Nations unies.

En droit français, elle est une autorité administrative indépendante, dotée d'une mission de conseil auprès des décideurs publics en matière de droits de l'homme et de droit international humanitaire, et d'une mission de contrôle des engagements internationaux de la France en ces matières.

La CNCDH a également deux mandats de Rapporteur national indépendant : elle évalue la politique de lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie depuis 1990; elle évalue la politique menée pour lutter contre la traite et l'exploitation des êtres humains, depuis 2014.