Adhérents
devenez adhérent
Recherche
14/10 GARR - Haïti/Ganthier: Des familles de Bois Léger frappées par la famine après le passage de l’ouragan Matthew

Haïti/Ganthier:

Des familles de Bois Léger frappées par la famine après le passage de l’ouragan Matthew 

Communiqué du GARR 

Plusieurs familles de Bois Léger, une localité de la commune de Ganthier (Ouest) ont presque tout perdu suite au passage de Matthew: leurs maisons, leurs plantations agricoles, leurs animaux et même leurs vêtements. Un tableau sombre reflète maintenant la tristeréalité observée dans cette communauté lors d’une visite d’exploration des dégâts réalisée par le GARR et l’organisme juif Americain Jewish World Service (AJWS), le 11 octobre 2016.

Sous une masse boueuse, plusieurs maisonnettes sévèrement endommagées ou détruites ne peuvent plus abriter leurs propriétaires. Sinistré-e-s, ces derniers sont contraints de se réfugier sous des abris voisins.

«Qu’allons-nous faire maintenant ? Nous avons perdu nos maisons, nos bétails et nos plantations agricoles. Cette catastrophe ne fait que fragiliser nos conditions socio-économiques déjà précaires », se sont plaints Osly Dérival et Rosenie Dieujuste, pointant du doigt leurs maisons complètement détruites.

Pour sa part, Nicole Charles, 50 ans, mère de 5 enfants, a indiqué que les inondations causées par le passage de Matthew l’ont laissé non seulement sans maison, mais aussi sans documents d’identité.

Cette quinquagénaire qui s’est montrée visiblement attristée, demande aux autorités haïtiennes de se pencher sur les conditions de vie des résident-e-s de la localité de Bois Léger. Car selon elle, n’était-ce pas la solidarité d’autres familles de cette communauté, ces victimes seraient déjà mortes de faim.

D’autres localités de Ganthier ont été également touchées par l’ouragan Matthew. A Fond-Parisien, la 3ème section communale, notamment dans les localités de La Source, Bois de Mieu, Pinganot, Sous-Moulin, ‘’Nan Plezi’’ et Cité Flora, 25 maisons ont été inondées et 200 autres endommagées. Diverses plantations ont été complètement détruites.

Les chiffres augmentent de plus en plus et la liste des victimes s’alourdit. Selon les données du Comité de protection civile de la commune de Ganthier, 533 maisons ont été inondées, 10 personnes ont été blessées, 245 maisons ont été détruites et 1920 autres endommagées. 3 abris provisoires ont été installés, 127 familles totalisant 500 personnes se retrouvent dans ces abris. 2719 familles sinistrées ont été recensées. 80% des plantations sont dévastées et 40% des têtes de bétail emportées.

D’autres communes du département de l’Ouest ne sont pas épargnées. Selon le dernier bilan du Comité de Protection civile de la commune de Fond-verrettes, 163 maisons ont été détruites, 1017autres endommagées, 9 écoles endommagées, 1 école détruite, 24 églises endommagées et 2 autres détruites. 70% des têtes de bétails ont été tuées et 95% des plantations agricoles dévastées.

A Cornillon Grand-Bois, dans la 4ème section de Lyann Doko, 18 maisons ont été endommagées. 50 animaux ont été tués et diverses plantations dévastées.

L’ouragan Matthew n’était pas non plus clément envers d’autres communes frontalières des départements du Centre et du Sud-est. Des communes telles que Lascahobas, Baptiste, Savanette et Anse-à-Pitres ont été aussi affectées par cette catastrophe naturelle.

Tout en exhortant les autorités haïtiennes à apporter dans l’immédiat une assistance humanitaire aux familles affectées dans les zones frontalières du pays, le GARR plaide en faveur du respect des droits humains dans toutes les opérations de distribution visant à voler au secours des victimes.