Adhérents
devenez adhérent
Recherche
05/09 GARR - Haïti/République Dominicaine: 48088 personnes ont traversé la frontière au cours des 8 premiers mois de l’année 2016

Haïti/République Dominicaine:

48088 personnes ont traversé la frontière au cours des 8 premiers mois de l’année 2016

Plus d’un an après l’intensification des rapatriements de migrant-e-s haïtiens à la frontière haïtiano-dominicaine suite à la fin du PNRE, les autorités dominicaines n’en démordent pas. De janvier à août 2016, elles ont expulsé de leur territoire 21384 ressortissant-e-s haïtiens. 26704 retournés spontanés ont été enregistrés durant cette même période.

Parmi les personnes rapatriées enregistrées, 15794 ont été reçues par les autorités de la migration haïtienne dans les points frontaliers officiels de Belladère/Elias Piña, Ouanaminthe/Dajabón et de Malpasse/Jimani. De ce nombre, 905 mineurs non accompagnés ont été dénombrés. Les 5590 autres personnes ont été expulsées du territoire dominicain vers des points non officiels. Elles n’ont pas été recensées par les agents de l’immigration d’Haïti.

Ces migrant-e-s âgés entre 18 et 49 ans vivaient pour la plupart en situation irrégulière en République Dominicaine. Certains d’entre eux résidaient depuis plus de 5 ans en territoire voisin. Ils ont déclaré avoir été appréhendés en pleine rue, en milieu de travail ou chez eux. Ils ont critiqué le comportement des autorités migratoires dominicaines qui ne leur ont pas accordé le temps de récupérer leurs biens.

D’un autre côté, les rapatrié-e-s ont dénoncé les conditions dans lesquelles ils/elles ont été détenus avant d’être reconduits à la frontière. Bousculades, injures, harcèlements, travaux forcés, privation de nourriture, tels ont été les violations de droits humains dont ils/elles disent avoir été victimes.

Ils/elles en ont profité pour demander à l’Etat haïtien de travailler de concert avec les autorités dominicaines pour que les droits des ressortissants haïtiens vivant en territoire dominicain soient respectés.

Soulignons que depuis la fin du PNRE jusqu’au 1er septembre 2016, 136801 personnes ayant traversé la frontière ont été enregistrées, sans compter plusieurs milliers d’autres qui n’ont pas été recensées. Du nombre des personnes enregistrées figurent 83956 retournés spontanés et 52845 rapatriés.

Le GARR continue d’attirer l’attention des autorités haïtiennes sur leur obligation de travailler au respect des droits des migrant-e-s haïtiens au cours des opérations de rapatriement et dans les communautés de retour.

Il leur rappelle l’urgente nécessité de mettre en place dans ces communautés des programmes de réinsertion socioéconomique à l’intention de ces nombreuses personnes qui continuent d’être rapatriées au quotidien.

Il exhorte enfin les populations locales à faire preuve d’humanité envers les migrant-e-s rapatriés, tout en facilitant leur réintégration dans les communautés d’accueil.