Adhérents
devenez adhérent
Recherche
16/09 VETERIMED - Ambitieux projet pour renforcer l’entreprenariat rural

Haïti - Agriculture : Ambitieux projet pour renforcer l’entreprenariat rural

Vendredi, L’Union européenne, l’Ordonnateur National du Fonds de Développement Européen (FED), le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF) et ses partenaires Mouvement Paysan Papaye (MPP), Veterimed (ONG haïtienne spécialisée en santé et en production animale), le Conseil National du Financement Populaire (KNFP en créole), l’École Moyenne de Développement de Hinche (EMDH) et la Coopérative d’Epargne et de Credit de Lascahobas (COOPECLAS), ont lancé un ambitieux projet de renforcement de l’entreprenariat rural et des filières porteuse des produits agricoles dans le Plateau Central.

Le projet PWOFIPA’N, vise à valoriser la production agricole, l’entreprenariat rural, et l’investissement dans les infrastructures de transformation, telles que 4 laiteries, dont une nouvelle à Maïssade, 2 moulins à canne, 1 atelier de fabrication de sucre artisanale et 1 atelier de préparation d’aliments pour la pisciculture.

Le Projet bénéficiera directement à 320 éleveurs bovins approvisionnant les laiteries, 50 planteurs de canne à sucre utilisateurs des moulins, ainsi qu’à 20 nouveaux éleveurs bovins, 30 planteurs de canne, 20 éleveurs de volailles et 30 nouveaux entrepreneurs dans le cadre de la poursuite du volet d’appui à l’entreprenariat rural. À plus long terme, l’action aura un impact sur plus de 7,200 écoliers à travers le Programme des Cantine Scolaire (PNCS), qui leur fournit du lait en provenance des 4 laiteries du Plateau Central, ainsi qu’à plus de 480 éleveurs et 200 planteurs de canne, grâce aux unités de transformation nouvellement construites. En outre, près de 60 emplois directs seront créés au sein des 4 laiteries, des 4 moulins à canne et de l’atelier de fabrication de sucre.

Ce projet est financé à hauteur de 82% (1.4 millions d’euros), par l’Union européenne et sera mis en œuvre par AVSF et ses partenaires haïtiens sur une période de 30 mois en coordination avec le gouvernement haïtien.

Javier Nino Perez, l’Ambassadeur de l'Union européenne a déclaré « Soutenir l'entrepreneuriat chez les agriculteurs constitue un levier important pour le développement local et augmenter les sources de revenus pour les ménages. Je me réjouis de cette nouvelle initiative que nous mènerons avec AVSF, ses partenaires et le gouvernement haïtien, qui permettra non seulement à des individus de prendre en main leur destin mais aussi de mieux valoriser les ressources du territoire et les savoir-faire locaux. »

Le Dr. Carmille Joseph, Coordonnateur du PWOFIPA’N pour AVSF a souligné « l’Entreprenariat rural contribue à aider des jeunes en milieu rural à mieux exploiter les ressources naturelles locales et leur crée des opportunités économiques. C’est aussi une réponse constructive face au désœuvrement de la jeunesse haïtienne, qui constitue un problème majeur pour les nouvelles générations. Les jeunes reprennent confiance en eux et se sentent plus impliqués dans leurs communautés. Ainsi, ils n’ont plus besoin ni envie d’émigrer vers la capitale et venir gonfler les bidonvilles. »

Concrètement, le projet PWOFIPA’N, permettra d'équiper (par exemple en outillage pour les artisans, en cages flottantes pour des pâcheurs), de financer et de former environ 260 entrepreneurs. Il permettra aussi de sécuriser l’approvisionnement des ateliers de transformation de produits agricoles. Dans ce contexte, les acteurs des filières agricoles seront aidés pour améliorer leur capacité de gestion des unités de transformation. Cet appui bénéficiera aux réseaux de laiteries « Lèt Agogo » du Plateau Central, à la Fédération Nationale des Producteurs de Lait (FENAPWOLA), l’Association des Producteurs de Canne de Maissade (APKM) et les comités de gestion des lacs collinaires.

Ce projet assure la continuité du projet de valorisation des lacs collinaires et d’entreprenariat rural (2011–2013 financé par le MARNDR et l’UE/AFD), qui a permis de financer 162 entrepreneurs ruraux (dont 35 éleveurs laitiers) et de valoriser 6 lacs collinaires, contribuant à l’augmentation de la production locale. L’impact direct de ce premier projet a été le doublement du volume de lait collecté quotidiennement au niveau de la laiterie « Lèt Agogo » de Papaye (commune de Hinche), qui est passé de 30 gallons par jour à près de 60 gallons par jour.

HL/ HaïtiLibre