Adhérents
devenez adhérent
Recherche
15/04 GARR - Le GARR a reçu dans le Plateau Central la visite de la délégation du Groupe d'amitié France-Haïti

Le GARR a reçu dans le Plateau Central la visite de la délégation du Groupe d'amitié France-Haïti

La délégation du Groupe d'amitié France-Haïti de passage en Haïti du 8 au 15 avril 2016 a visité le 14 avril 2016 les locaux du GARR dans le Plateau Central. Composée entre autres de Mathieu Hanotin, député de Seine-Saint-Denis et président du groupe d'amitié, Daniel Gibbs, député de Saint-Barthelemy et Saint-Martin, ainsi que des membres de l'Ambassade de France à Port-au-Prince, cette délégation était également accompagnée de deux représentants du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés dont M. Soufiame Adjali.

Les membres de la délégation ont visité le Village de Solidarité à Lacoline, localité de Lascahobas. Ce village de 34 maisons a été construit par le GARR en 2011 pour des familles déplacées et rapatriées après le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Ensuite, ils se sont entretenus avec des employés du bureau régional de l’institution dans la région sur le problème des mineurs non accompagnés rapatriés par les autorités dominicaines. En effet, au moment de la visite, un mineur de 12 ans rapatrié se trouvait dans le centre d’accueil où le GARR assure leur prise en charge de concert avec l’UNICEF.

Pour aider la délégation française à avoir une meilleure compréhension de la problématique des rapatriés, une rencontre a été organisée avec les principaux acteurs travaillant à la frontière de Belladère. L’Agent intérimaire de la commune ainsi que le représentant de l'Office National de la Migration (ONM) en ont profité pour attirer l’attention sur la situation des rapatriés. Selon eux, les autorités locales ne disposent pas de moyens leur permettant de répondre dignement aux besoins des arrivants au point frontalier Carizal/ Ellias Pina.

De son côté, le responsable de l'OIM a affirmé que 123 rapatriés dont 5 mineurs non accompagnés ont été enregistrés pour la journée du 14 avril 2016. Même si un effort a été fait pour les enregistrer, de nombreux défis restent à surmonter au niveau de l’accueil qui consiste à fournir des frais de transport aux rapatriés, de la nourriture et de l’hébergement pour une nuit pour ceux qui ne pouvaient pas se rendre le même jour dans leur zone d’origine.

Les membres de la délégation se sont montrés extrêmement choqués des décisions prises par la République Dominicaine, particulièrement en ce qui a trait à l'arrêt TC168-13 de la Cour constitutionnelle. Après avoir rencontré des officiels dominicains qui niaient catégoriquement le non-respect des procédures dans les opérations de rapatriements, ils ont jugé pertinent de venir constater par eux-mêmes l'état de la situation au niveau de la frontière haïtienne.

La visite s'est ensuite terminée par une tournée au point frontalier officiel de Belladère.