Adhérents
devenez adhérent
Recherche
26/01 GARR - Distribution de kits aux familles des sites d'hébergement d'Anse-à-Pitres

GARR - Groupe d'Appui aux Rapatriés et Réfugiés

Distribution de kits aux familles des sites d’hébergement d’Anse-à-Pitres

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a organisé les 20, 21 et 22 janvier 2016 des distributions de 408 kits alimentaires et hygiéniques dans les sites d’hébergement à Anse à Pitres. Ces distributions s’inscrivent dans la continuité des actions déjà entreprises dans ces sites afin de soulager la situation de ces familles qui vivent dans des conditions précaires.

Rassemblés à l’entrée du site Parc Cadeau I, plusieurs dizaines de migrant(e)s représentant chacun une famille ont présenté leur carte et ont obtenu ainsi un kit contenant des produits alimentaires, hygiéniques et une torche. Les agents de la protection civile ainsi que des agents policiers de la commune ont épaulé le GARR dans cette activité. Un total de 298 chefs de famille répartis dans ces deux sites ont bénéficié de cette assistance.

Les kits alimentaires comprenaient du riz, de l’haricot, du sucre, de l’avoine, d’harengs, du saumon, d’huile, du sel et du lait. Les kits hygiéniques comprenaient eux-mêmes de la pâte dentifrice, du savon à lessive, du savon de toilette, de la brosse à dent, du papier hygiénique etc.

Les bénéficiaires se sentent soulagés par cette action.

« Je suis très heureuse de recevoir ce kit du GARR et je me sens soulagée. Hier j’ai nourri l’idée de retourner en République Dominicaine en quête d’un mieux-être, car mes enfants et moi souffrons beaucoup ici. Cependant, le geste posé par le GARR me donne encore de l’espoir », a martelé Madeleine, mère de 4 enfants.

Les familles du site Fond Janette et de Tête-à-l’eau ont aussi bénéficié de kits, de bâches et de gallons. Un total de 110 kits alimentaires et hygiéniques et 135 gallons ont été distribués dans le site Fond Janette. Quant aux familles du site Tête-à-l’eau, elles ont bénéficié de 36 bâches et de 105 gallons.

Cette activité dans ces sites ne laisse pas insensibles les bénéficiaires qui se disent très satisfaits de ce geste de solidarité.

« Je remercie le GARR qui pense à nous. Au nom de tous les migrants je lui dis que nous en sommes très reconnaissants », a exprimé Joanis, agent de police communautaire vivant dans le site.

Revenant en Haïti sous l’effet des menaces de civils dominicains, les familles des différents sites à Anse-à-Pitres se sont abritées dans des taudis recouverts de bâches, de cartons, de toiles et de tôles usés. Bon nombre d’entre elles passent parfois plusieurs jours sans rien manger.

« Nous et nos enfants mourons de faim ici. Si on ne nous vient pas en aide, nous mourrons tous», a déclaré une jeune maman du site Fond Janette.

Ces migrants qui attendent encore une intervention plus importante en leur faveur, ont déjà connu sous les tentes le choléra, la fièvre, les infections génitales etc. C’est en tenant compte de cette situation que le GARR avait organisé à la fin de l’année 2015 des séances de sensibilisation et des distributions de kits hygiéniques dans ces camps.

Le GARR se sent de plus en plus consternée par cette situation. Il interpelle les autorités et les acteurs qui mènent des actions relatives à leur relocalisation d’agir bien vite en faveur de ces compatriotes qui vivent dans des conditions infrahumaines.