Adhérents
devenez adhérent
Recherche
Retour
20/12 Le Collectif Haïti de France soutient l'opération "Semences pour Haïti"

Après Sandy, l’urgence alimentaire
Opération « Semences pour Haïti »


26 octobre : l’ouragan Sandy frappe Haïti. L’état d’urgence est déclaré dans l’indifférence générale, alors que New York est sous le feu des projecteurs. Ce mercredi 5 décembre, le gouvernement prolonge d’un mois l’état d’urgence. Le bilan est sans appel : destruction des plantations à 70%, sécurité alimentaire menacée. Aujourd’hui, Frères des Hommes relaye l’appel international organisé par les organisations paysannes haïtiennes. Pour contrer la famine, il est urgent de distribuer des semences et de relancer la production agricole.

Le passage de Sandy en Haïti a déclenché des pluies et des vents extrêmement violents : les cultures sont anéanties à 70% en pleine saison des récoltes. Les agriculteurs ont perdu toutes leurs ressources alimentaires et économiques. Face à l’inflation des prix sur le marché national, la sécurité alimentaire est en péril. La faim endémique que connaît près de 80% de la population s’aggrave au fil des jours : elle a drastiquement augmenté dans la paysannerie au cours de l’année 2012. Une situation qui ne fera qu’empirer en 2013 si rien n’est fait rapidement.
 

En Haïti, les organisations paysannes se mobilisent.

Sur le terrain, le Mouvement paysan Papaye (MPP), partenaire haïtien de l’association Frères des Hommes, agit immédiatement. Son directeur, Chavannes Jean-Baptiste, dresse un bilan des besoins, conjointement avec les organisations paysannes locales : toutes s’accordent sur l’urgence de replanter pour pouvoir relancer la production à temps. De son côté, Frères des Hommes lance l’opération « Semences pour Haïti».
 

L’opération « Semences pour Haïti »

L’objectif : d’ici la fin de l’année, 41 tonnes de semences doivent être distribuées aux paysans des villages et communautés les plus touchés, afin de relancer la production agricole. Sur place, le MPP coordonne directement l’achat, la distribution et la mise en culture. Afin de ne pas manquer la prochaine récolte, les semences de légumes, haricots, maïs et les drageons de bananes doivent être mis en terre dès janvier. Le MPP compte relancer la production agricole pour 7 000 familles paysannes, soit environ 35 000 personnes.

Un appel pas comme les autres


Face à l’urgence de la situation, une plateforme de micro-don en ligne a été créée : novatrice et virale, cette page offre la possibilité de faire des dons d’un très petit montant. Concrètement, l’internaute soutient les paysans haïtiens en achetant virtuellement des lots de semences. Les sommes versées par les internautes seront collectées par Frères des Hommes, puis intégralement reversées au MPP qui se chargera d’acheter et de distribuer les semences dès le mois de janvier 2013.
Cet appel est possible grâce à la générosité de nos collaborateurs, qui ont offert leur travail pour la cause haïtienne : webmaster, graphiste, photographe d’Associated Press, équipe vidéo, associations partenaires, médias, bénévoles, et l’équipe de Frères des Hommes.
Nous comptons sur la mobilisation collective pour diffuser efficacement cet appel : vous, associations, lecteurs, citoyens êtes notre principal diffuseur. Accordons à Haïti l’attention qu’il mérite.

www.fdh.org/sandy



Partager