Adhérents
devenez adhérent
Recherche
Retour
07/12 Des nouvelles du projet Télécentre Mobile

Dans le cadre de sa récente mission en Haiti, Cindy Drogue a visité le projet de Télécentre Mobile mis en place par le Groupe Médialternatif et soutenu par le Collectif Haiti de France depuis juillet 2010.

Le soutien au droit à l'information et à la communication nous semble effectivement fondamental au sein d'une société où les médias ont été pendant trop longtemps des instruments du pouvoir en relayant des formes de propagande. Soutenir et défendre une information citoyenne, proche du tissu social, économique et culturel haïtien nous paraît essentiel.

Aussi, les Télécentres constituent des espaces visant à contribuer à l'accès des populations déplacées et défavorisées de la région métropolitaine de Port au Prince, en particulier les jeunes, aux Technologies de l'Information et la Communication, en leur facilitant l'appropriation de ces outils technologiques afin d’augmenter leur niveau d’information, encourager leurs démarches d’éducation, renforcer les liens sociaux et accroitre leur potentiel de connaissances et de maîtrise de leur environnement.

Après une 1e phase de déploiement (juin 2010-juin 2011) sur 6 lieux, le Télécentre Mobile est depuis juillet 2011 présents sur 3 lieux communautaires:

 

Cindy a pu receuillir et écouter deux jeunes haïtiens fréquentant le Télécentre qui nous racontent, leur parcours, leurs espoirs et leurs rêves. Ils nous racontent comment être reliés au monde et aux autres leur semble fondamental.

"Je m'appelle Chevry, j'ai 17 ans, je suis élève en 9e et j'habite à Carrefour-Feuilles, un quartier situé au sud-ouest de la capitale Port-au-Prince. Je fréquente le Télécentre, chaque mardi et mercredi. Cet espace me permet de communiquer avec mes amis de l'étranger et d'effectuer bon nombre de choses importantes pour moi: chercher des informations par exemple, ce qui m'aidera peut-être à réaliser mon rêve: devenir médecin. Le Télécentre me permet aussi de rencontrer des amis qui viennent ici comme moi à l'APROSIFA, une structure communautaire du quartier".

"Moi c'est Johny, je viens d'avoir 26 ans et je vis dans le camp de Tabarre Issa -au Nord de Port-au-Prince, depuis le mois d'avril 2010. Avant le séisme j'habitais la vallée de Bourdon, dans le centre de la ville. J'étudie l'électricité en bâtiment industriel à l'école St Trinité située à Croix des Bouquets, je quitte donc le camp à 5 heures du matin pour me rendre à l'école. Mes études me permettront j'espère de devenir un technicien en génie civil, pour aider Haïti dans la reconstruction."

Pour moi, Internet c'est le meilleur moyen pour les jeunes de faire des recherches et surtout de rester connectés au monde, aux amis et à la famille vivant à l'étranger.

Je ne vous cache pas que la vie dans le camp est dure, de nombreuses personnes sont dans le besoin, beaucoup d'enfants ne vont pas à l'école, les besoins primaires ne sont ici pas satisfait, la situation est vraiment très difficile. Et la misère créé des crispations au sein des familles.

Le Télécentre est le dernier projet socio-culturel présent dans le camp aussi il est très important pour les jeunes."
 

 


Partager