Adhérents
devenez adhérent
Recherche
Retour
07/12 Retour sur les expériences de volontariat : l'article de Roxanne !

En service civique au Collectif Haïti de Nantes

Jeune diplômée en communication j’ai commencé un service de huit mois au sein du Collectif Haïti de Nantes afin de découvrir une nouvelle ville ; Nantes et réaliser une première expérience professionnelle.


Le Collectif Haïti de Nantes (CHN) a été créé en 2008 suite au séisme qui a ravagé Haïti, il regroupe des associations nantaises de coopération avec Haïti.


Pour le premier mois de mon service civique, je suis partie à la rencontre des associations du Collectif. Ce qui m’a beaucoup plu c’est qu’elles avaient toutes un lien avec le domaine de l’éducation avec lequel j’avais déjà des affinités (étant animatrice depuis 7 années). J’ai découvert des associations qui défendent des valeurs, celles de la coopération et de partenariat. Elles donnent la priorité aux besoins de leurs partenaires en Haïti. Ce sont ces partenaires qui mettent en place et réalisent les projets en Haïti.

Pour ce service civique j’avais principalement des missions de communication et  d’organisation d’évènements.


Mes missions :

 

  • Réalisation de supports de communication, restructuration des réseaux sociaux de certaines associations - A la demande de l’ensemble des associations, j’ai réalisé une plaquette de communication du Collectif.
  • Organisation du Temps fort autour d’Haïti organisé avec la Ville de Nantes "Haïti, Un Pays, des rencontres" qui s’est déroulé du 18 au 29 octobre 2017


J’ai pu suivre et participé à ce projet dans sa globalité depuis les premiers échanges d’idées entre la ville de Nantes et les associations nantaises de coopération avec Haïti jusqu'à l’animation lors de cet événement.
Grace à une réelle coopération entre tous les acteurs nantais de la coopération, un évènement riche a pu être proposé aux nantais.

Une partie de l’exposition invitait le public à redécouvrir l’histoire d’Haïti par le biais d’une fresque chronologique, de gravure, d’anciens journaux, de livres de botaniques, … Le visiteur entrait ensuite dans le vif du sujet en arrivant dans une partie consacrée au département haïtien de la Grand’Anse avec lequel la ville de Nantes a depuis quelques années une coopération décentralisée (coopération entre deux département de deux pays). Cette partie de l’exposition abordait par des textes et des photos, la vie dans la Grand’Anse : sa géographie, son économie, sa culture.

Des panneaux similaires présentaient les associations nantaises qui avaient participé à l’organisation de ce temps fort : Actions Santé Femmes, l’Amicale Laïque de Couëron Centre ; L’AFHAD, Makaya, Ayiti Education, Safe Water Cube, Choc Hola et Les Anneaux de la Mémoire
 

La culture n’était pas en reste puisque le public pouvait admirer des fers forgés aux tailles impressionnantes envoyées par l’association Haïti Futur, art typique d’Haïti mais également deux expositions photos. L’une de Johnson Sabin Vivants, célébration de la mort en Haïti et l’autre de Johann Bonfils. Un reportage audio de Guillaume Mailles sur la question Comment fait-on société en Haïti ?
Cette exposition a été animée par des évènements variés.
 

Des conférences ont été organisé par les associations : Relations entre Nantes et Saint Domingue du XVII au XIX siècle, Santé mère-enfant en Haïti, La filière cacao, Haïti : tourisme de mémoire,…
J’ai pu organisé avec le CHN une conférence sur le thème de l’Engagement dans l’éducation. Cette conférence a regroupé autour d’un sujet trois associations du Collectif : l’Amicale Laïque de Couëron, les FRANCAS Pays de la Loire et l’AFHAD (pour la partie traitant plus particulièrement des pratiques de coopération internationales). Des jeunes coueronnais sont venus témoigner de leur expérience en tant qu’animateur en Haïti.

L’exposition Regards sur Haïti, créée par le Collectif Haïti de Nantes, est composée de sept kakemonos abordant sept thème sur Haïti : Ville, campagne, créole, santé, éducation, culture et vaudou. Certains de ces panneaux sont accompagnés de jeux qui permettent d’aborder ces thèmes avec des enfants.
Enrichir cette exposition et créer de nouveaux outils était une de mes principales missions.
 

  • Création d'outils - Pendant le mois d’aout j’ai rejoins l’équipe d’animation des centres de loisirs de l’Erdurière. Avec les animateurs nous avons ainsi réfléchi à de nouveaux outils.

Nous les avons finalisé durant le mois de septembre.              

  • Santé – Alimentation
  • Le jeu des poêles
  • Campagne
  • Le jeu du flamboyant

Avec Elen Lepage et Marie Créau, deux animatrice de l’Amicale Laïque de Couëron nous avons créé des histoires à destination des maternelles : les aventures de Cabri



Avec tous ces outils autour de l’exposition, j’ai pu proposé des temps d’animation pendant le temps fort d’octobre ; pour les centres de loisirs durant la semaine et pour les familles pendant les week end.


  •  Outil de capitalisation des formations d’animateurs et de directeurs de juin 2017 en Haïti. - L’Amicale Laïque et les Francas, ont encadrer en juin 2017, une formation de formateurs et d’animateurs à Rozo dans le département de la Grand’Anse. Lors de cette formation les animateurs et animatrices ont mis par écrit un certains nombre de connaissances : rôle de l’animateur, accueil du public, encadrement de projet,…Afin de pouvoir resservir les années suivantes pour d’autres formations, l’Amicale a choisit de mettre en avant ces écrits et d’en faire un livret.
    J’ai donc travaillé sur ce livret durant le mois d’aout avec Daniel Aristil, animateur haïtien présent sur le centre de loisir de Couëron.
    Nous avons entièrement traduit les écrits afin de produire un livret bilingue créole-français.
    Il est composé d’éléments théoriques, d’exemple de projets à mener au sein d’une structure et d’un répertoire de chants et de jeux.
     

  •  Organisation pour le Collectif Haïti de Nantes du Forum des associations de la Ville de Nantes -  Ce forum s’inscrivait dans une démarche globale amorcée par la Ville de Nantes à laquelle toutes les associations pouvaient participer et créer ensemble un forum des associations, une charte entre elles et la Ville ainsi qu’une plateforme de ressources et d’échange.

Haïti Futur
Johnson Sabin
Johann Bonfils

Guillaumes Mailles Comment fait-on société en Haïti ?
 

 


Partager