Adhérents
devenez adhérent
Recherche
Retour
02/10 Le CHF se joint à l'indignation de la coordination Tèt Kole face à l'expulsion violente d'un compatriote haïtien de Guadeloupe

 

Le CHF se joint à l'indignation de la coordination Tèt Kole face à la tentative d'expulsion violente d'un compatriote haïtien de Guadeloupe

 

 

Le CHF soutient la coordination Tèt Kole dans son action en faveur d'un compatriote haïtien, victime d'une tentative de reconduite à la frontière dans des conditions brutales, le 27 septembre.

M Altino, vivait depuis 10 années en Guadeloupe et est père de deux enfants nés et scolarisés en Guadeloupe. Le 27 septembre dernier, il a fait l'objet d'une procédure violente de renvoi vers Haïti: il a d'abord été menotté, puis face à son refus de monter dans l'avion, a été immobilisé à terre et foulé aux pieds. (voir le communiqué de la coordination Tèt Kole). Il a pu, finalement, échapper à la mesure d'éloignement mais est désormais poursuivi par la justice pour "rebellion" et "soustraction à l'exécution d'une mesure de reconduite à la frontière".

LE CHF joint sa voix à celles de la coordination Tèt Kole et de l'ensemble de la communauté haïtienne de Guadeloupe pour dénoncer ces pratiques indignes d'un Etat de droit et contraires au respect des droits et de la dignité humaine.

Il y a deux ans, le CHF ainsi que d'autres organisations de défense des droits des étrangers, avait déjà condamné ce type de traitement à l'égard de pères de famille haïtiens vivant en Guadeloupe et déplore le fait qu'aucun effort n'est fait en Guadeloupe pour améliorer les conditions de vie des ressortissants haïtiens sur ce territoire.

Le CHF exprime toute sa sympathie à de la famille de M. Altino et des membres de la coordination Tèt Kole, victimes de brutalités policières pour avoir essayé de s'opposer au renvoi de M. Altino.

 

Paris, le 2 Octobre 2014


Partager