Adhérents
devenez adhérent
Recherche
Retour
24/06 Le CHF dénonce les conditions d'accueil des étrangers dans les préfectures du 93 avec le Collectif du Livre noir

Communiqué de presse

 

Conférence de presse contre les conditions d’accueil et de traitement des dossiers des étrangers par la préfecture de Seine saint Denis

*****************

Quatre ans après, justice et dignité toujours bafouées !

**************
Les associations et syndicats de Seine saint Denis se mobilisent à nouveau contre les conditions d'accueil et de traitement des dossiers des personnes étrangères en préfecture.
Nous poursuivons ici l’action entreprise avec le Livre noir « Conditions d’accueil et traitement des dossiers à la Préfecture de Bobigny : l’indignité ! », paru en septembre 2010. Cette démarche dénonçait les problèmes rencontrés par les personnes étrangères à cause des politiques gouvernementales et des pratiques administratives qui viennent les aggraver.
Malheureusement, quatre ans après, cette action reste d’actualité. Un constat accablant.
La législation actuelle exige toujours de nombreuses conditions pour avoir accès à un titre, ne prévoit que des titres de courte durée, sans garantie de renouvellement, obligeant les intéressés à de multiples démarches et les soumettant au bon vouloir des services, Les moyens alloués à la préfecture sont très insuffisants pour traiter correctement les demandes et entraînent un traitement indigne des demandeurs.
Malgré une volonté de la préfecture qui prétend améliorer des dispositifs d’accueil et de dépôt des 
demandes, nous constatons des délais de traitement de plus en plus longs et une série de dysfonctionnements. Ainsi, à la sous-préfecture du Raincy, la situation devient ubuesque : l'administration considère qu'il est parfaitement normal, lorsqu'une personne étrangère se présente aujourd'hui pour une première demande de carte, qu'elle obtienne un rendez-vous en juin 2015.
Ce traitement indigne place les personnes concernées dans une vulnérabilité et une précarité intolérables.
Il est le reflet d'une politique d'immigration appliquée par une administration qui fait trop souvent preuve
d’une méfiance systématique vis à vis des personnes étrangères. Cela entraîne un traitement des dossiers au cas par cas, long, inégal et arbitraire, générateur de difficultés personnelles et de souffrances sociales.
Les cas évoqués dans « le Livre noir-suite « en sont le témoignage.
 
Conférence de presse le mercredi 25 juin 2014 à 16 h30 devant la sous-préfecture du Raincy, avenue Thiers (93)
 
Le Collectif du Livre noir-suite (premiers signataires) : Anacoana Haïti - ASTI 93 – Aubervilliers
sans la Peur – Collectif Haïti de France- CSP de Livry-Gargan – Collectif Haïti de France- Coordination 93 de lutte pour les SP – Dom’Asile – Ensemble vivre-travailler-Coopérer – GISTI – La Cimade IdF – LDH 93 – MRAP 93 – RESF 93 –Secours Catholique 93-Collectifs de soutien aux Roms de Aulnay, Bobigny, St Denis –Solidaires 93 –
 
pour nous joindre : livrenoir93@gmail.com

Partager