Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Marche pour la justice

23/09/2013

Communiqué de Presse :

Marche Pour La Justice Pour les Victimes du Choléra

New-York, le 17 septembre 2013- Le Collectif Solidarité envers les Victimes du choléra en Haïti exprime son soutien indéfectible à toutes les victimes et familles des victimes de l'épidémie du choléra importé par les soldats onusiens népalais en Haïti depuis octobre 2010. Le Collectif en profite pour informer la presse haïtienne, la presse internationale et le public en général, que dans le souci d'appuyer manifestement les demandes des victimes du choléra auprès de l'ONU en vue d'obtenir justice et réparations, une "Marche pour la justice" sera organisée le 26 septembre 2013 à New-York, de 9 h 00 AM à 6 h 00 PM, 47e Street et 1st Avenue, NY 10017, en face du siège social de l'Organisation des Nations-Unies (ONU).

Les 10 et 13 septembre derniers dans les médias étrangers, le Premier Ministre d'Haïti, M. Laurent Lamothe, évoquait pour la première fois la "RESPONSABILITÉ" de l'ONU et donnait la garantie de travailler avec l'ONU pour "compenser les victimes". Trois jours plus tard, soit le 16 septembre 2013, le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a réaffirmé son déni de responsabilité dans l'introduction du choléra en Haïti dans un entretien accordé à la télévision France24, et écarte ainsi toute possibilité de réparations aux victimes haïtiennes du choléra.

Le collectif invite tous les compatriotes haïtiens vivant aux États-Unis, au Canada et ailleurs dans le monde à faire entendre leur indignation face à ce constant déni des droits des victimes du choléra, en participant à la marche pacifique du 26 septembre à New-York afin :

a) d'exiger de l'ONU : - de reconnaître publiquement et officiellement sa responsabilité dans l'introduction de la souche népalaise de la bactérie Vibrio cholerae en Haïti - d'étudier les plaintes des victimes haïtiennes du choléra et d'y apporter une réponse digne et respectueuse des droits humains.

b) de rappeler au Président Joseph Michel Martelly, au Premier Ministre Laurent Lamothe et tous les autres membres du gouvernement haïtien, leur devoir de défendre leurs compatriotes victimes du choléra, en appliquant les mécanismes prévus à cet effet, notamment la création d'une Commission de réclamations tel que stipulé dans l'accord sur le statut de la MINUSTAH.

Le collectif rappelle au gouvernement haïtien et à l'ONU les tragiques conséquences de la bactérie du choléra introduite en Haïti par les soldats onusiens népalais, qui a déjà fauché la vie de plus de 8 500 Haïtiens et rendu malades plus de 700 000 autres compatriotes.

Le Collectif Solidarité envers les Victimes du choléra est un regroupement haïtien ouvert formé d'associations, de groupes politiques, de citoyens et citoyennes indépendants, conscients de la nécessité de soutenir le difficile et long combat pour la justice des victimes du choléra en Haïti.


Pour plus de renseignements, prière de nous contacter : par email à haiticholerajustice@gmail.com
ou par téléphone :

 



Partager