Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Dégradation de la situation sécuritaire du pays

19/03/2012

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) est profondément préoccupé par la recrudescence dans le pays, particulièrement dans la zone métropolitaine, des actes d’insécurité et de violence organisée, à un moment où les autorités haïtiennes parlent de l’établissement d’un Etat de droit en Haïti.
En effet, depuis plusieurs mois, le RNDDH constate que la population haïtienne est totalement livrée à elle-même. En dépit du fait que les cas spectaculaires d’assassinats, d’enlèvements et de séquestrations contre rançon, de vols, de filatures à bord de motocyclettes suivies de vols, de viols, d’incendies, soient perpétrés journellement, les autorités haïtiennes ne semblent pas évaluer l’ampleur de la situation en vue d’y apporter les réponses appropriées. Il ne se passe pas de jour sans qu’on n’enregistre, un peu partout dans le pays, des tirs alimentés d’armes automatiques. De plus, quotidiennement, des citoyens à leur sortie des banques commerciales, sont pris en filature par des bandits armés circulant à bord de motocyclettes. Ils sont alors frappés, blessés par balles ou même tués et leur argent, emporté.
Pour la seule période allant du 1er janvier au 14 mars 2012, au moins cent quarante-sept (147) personnes ont trouvé la mort dont cent trente (130) par balles.

Lire le communiqué



Partager