Adhérents
devenez adhérent
Recherche

La pérennisation d’une solution provisoire: La gestion des déplacés internes en Haïti

17/10/2011

Le 12 janvier 2010, à 16h53 heure locale, Haïti a connu la pire catastrophe naturelle de son histoire, en l’occurrence un séisme – de magnitude 7,2 sur l’échelle de Richter – dont l’épicentre était situé à 17 kilomètres au Sud-ouest de la capitale Port-au-Prince1. D’après les données officielles, le bilan humain du désastre s’est stabilisé autour de 230 000 morts et plus de 300 000 blessés, tandis que le coût de la reconstruction dépasserait les 6 milliards d’euros. Plus encore, les dégâts matériels s’élèveraient { 120% du PIB (Produit Intérieur Brut) du pays, évalué à 6,8 milliards de dollars pour l’année 20102. Face { l’ampleur des dommages, une réponse humanitaire d’urgence s’est rapidement déployée depuis l’international, impliquant aussi bien le SNU (Système des Nations unies), le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ou les ONGI (Organisations Non Gouvernementales Internationales) que l’armée américaine.

Lire la suite



Partager