Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Résultats du Forum National sur la Problématique de la Sécurité du Bétail et des Biens Agricoles

23/06/2011

Résultats du Forum National sur la Problématique de la Sécurité du Bétail et des Biens Agricoles

Sources: www.agriculture.gouv.ht/view/01/

Comme annoncé, le 7 avril 2011, le Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR), le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique (MJSP) et le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT), en concertation avec l’Association Nationale des Conseils d’Administration des Sections Communales- CASECs et plusieurs organisations de la société civile ont organisé une concertation nationale sur sur la Problématique de la Sécurité du Bétail et des Biens Agricoles.

En effet, au cours de ces dernières années, les différentes organisations paysannes et de producteurs du pays et les autorités locales ont fréquemment lancé des cris d’alarme relatifs au problème persistant de vol de bétail et des produits agricoles.

Réalisé dans le cadre des démarches visant la création d’un climat propice au renforcement de la production nationale et plus particulièrement la production animale, ce forum avait pour objectif de permettre, non seulement d’identifier les différents cas d’insécurité auxquels font face les produits agricoles en général et les animaux en particulier en milieu rural, mais aussi d’adopter les éléments appropriés de solutions et du même coup de déterminer les voies et moyens de leur mise en œuvre. En terme de résultats on espérait, à partir de ce forum, arriver à :

* Une sensibilisation de l’ensemble des secteurs concernés sur la problématique de l’insécurité des animaux et des biens agricoles en milieu rural et son impact négatif sur le développement de la production
* L’identification et l’adoption conjointe de tout un train de mesures susceptibles de freiner les vols et autres actions susceptibles d’hypothéquer la sécurité des animaux et des biens agricoles en milieu rural.
* Une identification claire des voies et moyens susceptibles de faciliter la mise en œuvre des mesures adoptées. Le forum s’est déroulé au cours de la journée du 7 Avril 2011 suivant deux principales étapes : le cadrage global de la problématique et les orientations pour le déroulement du forum suivi de l’organisation en ateliers autour des thématiques spécifiques. Les thématiques ayant fait l’objet de discussions en atelier ont été les suivants :

1. Le contrôle du mouvement des animaux et la problématique du vol transfrontalier
2. Le système d’abattage des animaux, Sécurité physique des animaux et sécurité sanitaire (qualité sanitaire des viandes en relation avec les conditions d’abattage
3. L’Administration et la Force publique dans la sécurité du bétail et des biens agricoles
4. La Législation et cadre légal (déjà existant et à proposer pour garantir la sécurité du bétail et des biens agricole).

Suites aux travaux en atelier, les participants ont identifiés et validés toutes une série de résolutions qui se résument ainsi :

* Par rapport au contrôle du mouvement des animaux, c’est la mise en place d’une stratégie efficace d’identification des animaux par les structures étatiques et le renforcement du système de certificats authentiques et fiables devant permettre le déplacement des animaux.
* Concernant l’abattage des animaux, la sensibilisation de la population sur les bonnes pratiques liées à cet aspect. L’organisation et le contrôle de l’abattage des animaux dans les dix départements du pays, ce qui nécessite la mise en œuvre d’un système d’inspection, de contrôle et de suivi efficace.
* En lien avec l’administration il s’agit surtout de la création d’une force rurale de sécurité décentralisée devant être une extension de la Police Nationale.
* Sur la législation les participants ont recommandés l’actualisation et un meilleur respect de l’application des lois et règlements prévus dans le Code Rural.

Enfin, dans le cours terme les résultats de ces réflexions doivent être partagés par les structures déconcentrées de l’Etat, qui doivent réunir les organisations de la société civile, au sein des espaces de concertation existants dans les zones, en particulier les Tables sectorielles agricoles départementales, pour définir les stratégies à mettre en œuvre pour implémenter ces résolutions en faisant le départ entre celles qu’il est possible d’appliquer immédiatement avec les seules ressources disponibles sur place et celles pour lesquelles il est nécessaire que les autorités centrales interviennent des points de vue administratif, financier et technique.

Ces résolutions seront soumises aux nouvelles autorités compétentes afin qu’elles deviennent de vraies mesures de politique publiques.
 



Partager