Adhérents
devenez adhérent
Recherche

CIRH : communiqué de Jean Max Bellerive

06/05/2011

 

AU REGARD DU FUTUR DE LA CIRH


Depuis plusieurs semaines, quelques acteurs de la société civile se sont engagés dans une analyse souvent incomplète, mal informée et parfois biaisée du travail de la Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH) et du contexte dans lequel cette structure évolue.

Je veux croire que le caractère lacunaire de leur analyse est tout simplement le produit d’un déficit en communication, pour lequel la CIRH doit assumer au moins une partie des responsabilités. Cependant, à un moment où la Commission vient de commémorer le premier anniversaire de sa création, la population est encore en attente de changement profond de ses conditions de vie.

Alors que le pays s’engage résolument dans une nouvelle page d’histoire, j’ai pensé qu’il était de mon devoir, en tant que Premier Ministre sortant et coprésident de la CIRH, de restaurer la vérité et de dissiper un ensemble de malentendus qui ne peuvent que dévier des réflexions sérieuses et si nécessaires sur l’avenir de la reconstruction d’Haïti.

Lire la lettre



Partager