Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Thèse en médecine : Enquête médico-sociale de terrain sur la prévention du VIH

17/06/2009

 

NOM ET PRENOM :VIDEAU Frédéric
SUJET DE LA THSE :Enquête médico-sociale de terrain sur la prévention du VIH en direction
des migrants/étrangers vivant en Guadeloupe. Contribution à l'élaboration d'un programme de
prévention.
THESE : MEDECINE
Qualification : Médecine Générale
ANNEE : 2009
NUMERO D’IDENTIFICATION :
MOTS CLEFS : enquête, prévention VIH, public migrant, COREVIH, outils d'information, santé
communautaire, environnement, vulnérabilité, programme régional.
----------------------------------------------------------------------------------------------------


RESUME :
L'enquête, réalisée par l'audit d'acteurs engagés dans la lutte contre le VIH en Guadeloupe, avait pour objectif principal de renforcer la prévention du VIH en direction des migrants. Les entretiens étaient guidés par une grille de questions, et les données recueillies puis saisies dans une grille d'exploitation. Un tri à plat puis un regroupement des données a été nécessaire pour les analyser.
Les acteurs forment un ensemble pluridisciplinaire, et le réseau interstructurel s'organise en 4 pôles (institutionnel sanitaire, individuel socio-sanitaire, communautaire socio-éducatif et environnemental), avec une structure fédératrice, le COREVIH. Pour les acteurs (70%), ce réseau manque de coordination.
Les outils d'information utilisés sont ceux du grand public, traduits en langues étrangères. Peu sont distribués, les acteurs les trouvant mal adaptés (28%).

Les dispositifs socio-sanitaires de droit commun sont des lieux privilégiés pour la prévention  individuelle (taux de fréquentation important des migrants). Les programmes de prévention communautaire sont peu nombreux et surtout dirigés vers les prostituées d'origine dominicaine, des essais infructueux ayant été tentés avec la communauté haïtienne. Il paraît difficile pour les acteurs (36%) de faire participer la population aux actions de prévention, et de mobiliser des relais associatifs.
Parallèlement, les acteurs témoignent (34%) de leurs difficultés quotidiennes liées à un environnement défavorable (lois antimigratoires dures, accès aux droits essentiels bafoué, discrimination et xénophobie).

Enfin, un quart des acteurs rappellent la vulnérabilité multidimensionnelle des migrants face à la maladie : connaissances insuffisantes, croyances erronées, comportements sexuels à risque, précarité, rapports de genre.

En conclusion, il semble indispendable d'élaborer un programme régional de santé publique
commun à tous les acteurs, et destiné à renforcer la prévention du VIH en direction des migrants
vivant en Guadeloupe.

 



Partager