Adhérents
devenez adhérent
Recherche

James Noël

07/09/2009


James Noël en prison


Source:  Site de Gens de la caraibe
Mercredi, 02 Septembre 2009 15:21 Laurence Lefèbvre

Dans le cadre de sa résidence d’écriture de dix mois en France, le poète haitien james Noël a animé du 10 au 21 août 09 des ateliers d’écriture à la maison d’arrêt des-Hauts-de-Seine en banlieue parisienne.
Le poète explique que « ces ateliers consistent à amener les détenus, convertis en apprentis-poètes, à commettre des mots, histoire de transformer les quatre murs en lieu propice au jaillissement de la parole »

C'est autour de la poésie Parole de Jacques Prévert que l’écrivain haitien a livré les premiers secrets aux participants. En prenant quelques poèmes triés sur les volets pour montrer les recettes dans le menu poétique de Prévert.

Dans la note d'intention rédigée par l’auteur, il est écrit :
"L'une des manières les plus efficientes d'aborder la poésie c'est encore par la poésie. Ainsi, le poète, procédera t-il avec 10 participants de la Maison d'arrêt des Hauts-de-Seine à l'oralisation et à l'étude d'une sélection de poèmes, faite à partir du recueil « Paroles » de Prévert. Après cet exercice d'appropriation de « Paroles », les participants seront appelés à explorer la thématique du temps entre autres, suivant leur propre horloge"

« On a choisi de travailler sur le thème du temps, Arrêtez vos yeux, tranche l’auteur, sur un détenu nommé Le temps » . Il en découle de cette expérience de pures merveilles, comme ce poème : la bulle
une bulle de savon/ habillée de soleil/ est venue se cogner/à l'angle de mes barreaux/ moi
je me heurte aux murs /de quelques mètres carrés/ où je tourne en rond/ sans pouvoir m'échapper

signé : J.C

Lors de ma première entrée en prison comme intervenant, confie Noël, j’ai eu la trouille, mais aidé par des poèmes plus particulièment ces vers emblématiques du poète haitien René Philoctète : "Vienne le temps des cents mille baisers où les oiseaux feront leurs nids dans dans la prison" mes peurs ont disparu au fur et à mesure que j’avançais dans les couloirs.

Venant d'une île ou bien de loin, Noël rappelle qu’une île est une donnée, suivant les clichés, souvent comparée à une prison, ce qui n'a strictement rien à voir dans la réalité. Je me suis senti durant ces ateliers, comme investi d'une mission grave, celle de prendre en charge des âmes et les amener, une par une, à procéder à des évasions spectaculaires au moyen bien-sûr de la toute-puissance des mots »

Résidence d’écriture de J.Noël programme soutenu par le Conseil Régional de l’Ile-de-France et accompagné par la struture du «Temps de vivre ».



Partager