Adhérents
devenez adhérent
Recherche

GARR : Communiqué de presse

12/02/2009


La Justice dominicaine condamne à 10 ans de prison le meurtrier du commerçant haïtien Roblien Mésadieu


mardi 10 février 2009

Environ 8 mois après l’assassinat en République Dominicaine du commerçant haïtien, un tribunal d’Azua a jugé et condamné pour homicide volontaire, le chauffeur dominicain Osiris Mendez Sanchez, âgé de 33 ans.

Le verdict inclut une peine de 10 ans de prison et le versement d’un million de pesos en faveur de la plaignante, Maria Carmela Robillar Flores, épouse et représentante de Angely Mésadieu Flores, fille mineure du défunt.

Différentes personnalités avaient pris part à ce procès ouvert le 17 décembre 2008, dans la ville d’Azua, lieu du crime.

Le vice-président de la Commission Nationale dominicaine des Droits humains, l’avocat Juan Cespedes et la présidente régionale de cette institution, Me Milva Joselin Melo, constituaient la partie civile. Les deux avocats avaient tiré argument des articles 295 et 304 du Code Pénal dominicain pour réclamer « une peine de 20 ans de réclusion majeure contre Osiris Mendez Sanchez » et le paiement « d’une indemnisation de 5 millions de pesos comme juste réparation aux dommages provoqués ».

L’Etat haïtien s’était fait représenter par le consul d’Haïti à Barahona, Jean-Claude Ethéart.

En outre, plusieurs organisations nationales et internationales de droits humains établies en République Dominicaine avaient envoyé leurs délégués à cette audience dont l’issue constitue une première, de l’avis d’hommes de loi dominicains dont Me Pedro Cuevas, impliqué très tôt dans le suivi du dossier.

Pour Me Joselin Melo, la sentence du tribunal d’Azua restitue la confiance de la communauté haïtienne en République Dominicaine et affaiblit l’idée de manque de défense des droits des migrants attachée à ce pays. Les deux avocats Cespedes et Melo ont par ailleurs, qualifié d’opportune, l’intervention des autorités haïtiennes qui a contribué, disent-ils, « à garantir l’équilibre et la transparence du procès tout en relevant le niveau de confiance des témoins ».

Rappelons que le 21 avril 2008, le commerçant haïtien Roblien Mésadieu, 36 ans, originaire de Lascahobas (Département du Centre), effectuait l’un de ses trajets habituels d’Azua vers Santo Domingo quand le conducteur d’autobus Osiris Mendez Sanchez lui réclama son passeport. Le commerçant refusa, en signalant au chauffeur qu’il n’était pas habilité à vérifier ses documents. Ce dernier s’emporta, sortit alors une arme et fit feu en direction du commerçant. Atteint au thorax, Roblien Mésadieu fut transporté à l’hôpital d’Azua et rendit l’âme au cours du trajet vers un autre centre hospitalier à Santo Domingo.


Lisane André
Responsable de la Section
Communication & Plaidoyer



Partager