Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Fédération des Associations Franco-Haïtiennes de Guadeloupe

08/02/2009


Un 1er Janvier haïtien en Guadeloupe...


En ce premier janvier 2009, l’association Coordination haïtienne Tèt Kolé, en collaboration avec la Fédération d’associations franco-haïtiennes de Guadeloupe, a réalisé une manifestation exceptionnelle dans la commune des Abymes, pour célébrer le 205ème Anniversaire de l’indépendance et de la libération d’Haïti.

Cette manifestation qui a eu lieu dans la salle paroissiale de l’église catholique de Pointe d’Or, a rassemblé environ 250 à 300 personnes avec la présence de plusieurs médias qui ont couvert l’événement dont la télévision et la radio RFO, la télévision La Une, le journal France Antilles, les radios RCI, GAIAC, Tambour, AFM et Culture.

A 10 heures, des Haïtiens et amis d’Haïti commençaient à se réunir et se souhaiter des vœux pour la nouvelle année. A 11h30, c’était la célébration de la Parole de Dieu avec la participation du Père Céleste Chérubin et les TKL haïtiens des Abymes. Dans cette célébration, les participants ont fait la comparaison entre la libération du peuple Israël avec le prophète Moïse, le messie Jésus-Christ et la libération du peuple d’Haïti réalisée par les esclaves noirs dirigés par les héros de l’indépendance dont Toussaint Louverture, Jean-Jacques Dessalines et Alexandre Pétion. Tout en soulignant l’apport de la révolution haïtienne pour l’humanité, les participants ont aussi rappelé les défis actuels qu’a le peuple haïtien pour continuer à tracer le chemin de sa libération.

A 12h30, c’était le partage de la soupe « giromon », repas traditionnel du 1er janvier, pratiqué par le peuple haïtien pour marquer sa rupture avec l’esclavage et la fin des interdits imposés par ses anciens maîtres. La soupe « giromon », préparée par différents groupes de Tèt Kolé venant des communes de Trois Rivières, Capesterre Belle Eau, Petit Bourg, Pointe-à-Pitre, Abymes, Petit Canal et Morne-à-l’Eau, a été partagée par tous les participants. A 13h30, le repas était suivi d’un temps de témoignages et de réflexion sur l’histoire et la situation du peuple haïtien. Après avoir chanté l’hymne national d’Haïti et l’hymne de l’association Tèt Kolé, il y a eu une minute de recueillement en mémoire d’André Théodore et Mical Joseph, fondateurs de Tèt Kolé, et de Dany Bebel, amie guadeloupéenne et défenseur de la communauté haïtienne. Ensuite, il y a eu la présentation et les témoignages des représentants d’organisation et des personnalités comme Mr Bangou (Maire de Pointe-à-Pitre), Mr Manja Corneille (du Secours catholique et de la Ligue internationale de Droits de l’Homme), Mr Bolle André et sa femme (du Collectif contre la xénophobie et de la Ligue de Droits de l’Homme, section Guadeloupe), Mme Ferré Guirlène (d’Amnesty international, section Guadeloupe), Mr Gassant (vice-consul d’Haïti), le représentant du syndicat UGTG, etc. Puis, ce temps de réflexion a été alimenté par un rappel historique fait par Ludovic Pierre-Paul, coordonateur de la section de Tèt Kolé à Pointe-à-Pitre, et par l’intervention du Docteur Mathieu Belot, président de la Fédération d’associations franco-haïtiennes de Guadeloupe, sur le sens du premier janvier pour les Haïtiens.

Entre 15h et 17h, c’était un moment grandiose de manifestation culturelle et artistique avec différents artistes chevronnés ou en herbe dans la communauté haïtienne de Guadeloupe. Berthony Policart a remué notre conscience avec un sociodrame sur la dignité haïtienne ; Sonia Kindeur a touché notre sensibilité avec une mime sur la misère et la lutte continuelle du peuple haïtien pour briser ses chaînes. Ce moment fort a été agrémenté par un ensemble de chants, de danses et de poèmes qui nous rappellent l’histoire, la situation actuelle et la mission du peuple haïtien pour lui-même et pour l’humanité.


Guadeloupe, le 2 janvier 2009

Compte rendu de Louis Auguste Joint
Animateur de Tèt Kolé.



Partager