Adhérents
devenez adhérent
Recherche

RNDDH

23/01/2009

 

Port-au-Prince, le 20 janvier 2009

 

Madame Annamaria LAURINI
Représentante du Fonds des Nations-Unies
Pour l’Enfance en Haïti
UNICEF
En ses bureaux.-

LETTRE OUVERTE

Madame,

Le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a pris connaissance des résultats du Concours International de la Photo, réalisé par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) au mois de décembre 2008, qui a couronné sur mille quatre cent cinquante (1450) photos, le cliché de la photographe belge, Alice SMEETS. Cette photo présente, sans dissimulation aucune, une fillette vêtue d’une robe blanche, traversant une mare puante remplie d’immondices et dans laquelle deux (2) porcs dévorent des déchets alimentaires avec en arrière plan, des taudis de la zone.



Cette photo expose l’image d’une enfant vivant dans la malpropreté et la saleté. Si elle peut attirer l’attention des donateurs et les mobiliser à répondre aux sollicitations de l’UNICEF, elle ne peut que contribuer à ternir encore plus l’image d’un pays en proie à des problèmes de tous ordres et qui a besoin dans la dignité de chercher sa voie vers le développement. Le RNDDH croit que la publication de cette photo est en nette contradiction avec les buts que poursuit officiellement l’UNICEF qui, faut-il le rappeler ici, est un organe spécialisé des Nations-unies appelé à analyser en étroite collaboration avec les pays en voie de développement, les besoins de l'enfant tant en ce qui concerne sa croissance physique que son
développement intellectuel et son épanouissement social.

Le RNDDH rappelle qu’au regard du Droit International des Droits de l’Homme, toute action relative à un enfant doit viser son intérêt supérieur. Dans le cadre de cette publication, en quoi cette photographie qui porte atteinte à la dignité de la mineure, protège-t-elle les droits de cette dernière ?

Le RNDDH est consterné par cette publication dégradante, non par souci de cacher la vérité mais, parce qu’elle stigmatise, de manière indélébile, une mineure qui n’a pas demandé à naître dans ces conditions d’extrême pauvreté et qui attend de l’Etat haïtien protection et réalisation de ses droits. Cette publication  s’apparente beaucoup plus à une forme de volonté de commercialiser la misère et ne participe pas à un plan de lutte pour l’éradication de la misère et la protection effective des droits de l’enfant.

Le RNDDH demande à l’UNICEF de rentrer immédiatement cette photo préjudiciable à l’honneur et à la dignité de cette mineure dont la photo fait le tour du monde à son insu. Le RNDDH vous prie, de recevoir, Madame, ses salutations distinguées.

Pierre ESPÉRANCE
Directeur Exécutif


C.C. : Madame Michèle D. Pierre Louis, Premier Ministre ;
Me Jean Joseph Exumé, Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique ;
Monsieur Alrich Nicolas, Ministre des Affaires Etrangères ;
Madame Gabrielle Pierre Baudin, Ministre des Affaires Sociales ;
Monsieur Paul Antoine Bien-Aimé, Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales;
Docteur Kelly C. Bastien, Président du Sénat ;
Monsieur Levaillant Louis-Jeune, Président de la Chambre des Députés ;
Monsieur Youri Latortue, Président de la Commission Justice du Sénat ;
Monsieur Arsène Dieujuste, Président la Commission Justice de la Chambre des Députés ;
Monsieur Edy Annabi, Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies en Haïti ;
Monsieur Joël Broutoue Représentant du Programme des Nations Unies en Haïti ;



Partager