Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Co-developpement entre la France et Haïti

21/01/2009


Co-Développement : une initiative pour renforcer les liens de la diaspora avec ses communautés d’origine


vendredi 19 décembre 2008
paru sur le site du GARR

Le programme Co-Développement qui est une initiative du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Etranger (MHAVE) et de l’Ambassade de France en Haïti a célébré, ce 16 décembre 2008, son premier anniversaire. A cette occasion, les responsables des deux institutions ont présenté à la presse et à des invités les réalisations déjà faites dans le cadre de ce programme. Des stands exposant des produits agricoles transformés, des photos et des informations sur différents supports, étaient remarqués sur la cour de l’Institut Français d’Haïti où se tenait l’activité.

Sur un total de 22 projets reçus, 13 ont été retenus pour un montant de 20 millions de gourdes, a informé l’équipe du MHAVE qui s’occupe des opérations. Les projets financés touchent à différents domaines (sociaux, économiques et culturels) et se développent dans 6 départements géographiques.

« Ce programme permet aux Haïtiens/ Haïtiennes de France d’agir en groupe ou individuellement pour faire quelque chose dans leur pays », a signalé M. Christian Connan, ambassadeur de France en Haïti qui participait à la cérémonie.

L’ambassadeur a annoncé des pourparlers en vue de la création d’une fondation du Co-développement qui permettrait de capter et de mieux coordonner les énergies des associations de différentes communautés de la diaspora haïtienne en vue du développement d’une localité ou d’une zone.

Le chef du Cabinet du MHAVE, M. Robert Vaval, qui a lu le discours du Ministre qui se trouvait en voyage a annoncé toute une campagne de sensibilisation dans plusieurs pays où vivent d’importantes communautés d’Haïtiens/ Haïtiennes afin de faire connaître le programme de co-développement et porter les différentes diasporas à se l’approprier.

Le programme co-développement finance, au bénéfice d’une communauté en Haïti, des projets soumis par des associations de la diaspora haïtienne vivant dans un territoire français. Il comprend trois volets : un axé sur des initiatives communautaires, un deuxième qui permet à des professionnels (médecins, ingénieurs, universitaires….) de réaliser une intervention ou une formation spécifique dans un délai déterminé et le troisième qui appuie la réinsertion de rapatriés volontaires. Pour chaque projet, le programme apporte 70% des fonds et l’association ou la personne qui en a l’initiative, les 30%. . « En traitant les dossiers, nous avons observé un certain éloignement des associations de France par rapport aux besoins et à la réalité des communautés. Notre rôle au MHAVE c’est de les aider à cibler des projets qui répondent mieux aux enjeux du développement en Haïti », a informé l’un des fonctionnaires qui s’occupe de ce dossier.

Des maires provenant de plusieurs communes où se développent déjà des projets financés par le programme étaient remarqués dans l’assistance. L’un d’entre eux a félicité le MHAVE et la Coopération française de cette initiative qui permet déjà à certaines mairies de créer des services sociaux de base au bénéfice des populations de leur commune, tout en mettant les Haïtiens/ Haïtiennes de l’extérieur et ceux de l’intérieur ensemble autour du développement de leur communauté.

Préalablement aux discours officiels, M. André Bogentson, un Haïtien vivant en France avait présenté à l’assistance le profil de la communauté haïtienne vivant dans ce pays.



Partager