Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Agropresse

13/01/2009



AGRO-TRANSFORMATION

Transformer le cacao en chocolat pour conquérir le marché

Par Agropresse


Le cacao est l'un des principaux produits agricoles qu'Haïti exporte sur le marché international. En revanche, Haïti n'a pas une très grande réputation de production de chocolat. La raison : il y a très peu d'entreprises de transformation dans le pays. Pourtant, certains croient que la transformation du cacao en Haïti offre beaucoup d'opportunités qui n'attendent qu'à être exploitées. Venel Larieux est de ceux-là qui n'attendent pas. Il a fondé « Les produits Souvenie », un atelier qui produit et vend, depuis deux ans, du chocolat, commercialisé dans les supermarchés haïtiens et consommé par des compatriotes de l'extérieur.

L'entreprise « Les produits Souvenie » porte en fait le nom de Souvenie Paulné, sœur de Venel Larieux, le fondateur. Chéry Alix, petit ami de Souvenie Paulné, joue le rôle de manager. Ils sont les trois têtes pensantes de l'entreprise. L'atelier se trouve dans les hauteurs de Carrefour-Feuilles, au pied du Morne l'Hôpital. Il produit pour l'instant du chocolat en bâtonnets, mais projette de lancer bientôt sur le marché d'autres produits faits à base de cacao dont la menthe au chocolat, le chanmchanm et le dous chocola.

L'entreprise « Les produits Souvenie » a démarré ses activités en mars 2006. Huit mois après, soit en octobre 2006, le chocolat produit était déjà commercialisé dans les supermarchés. Les responsables de l'entreprise utilisent un emballage soigné pour attirer les consommateurs et ouvrir ainsi des débouchés au produit.

7 personnes travaillent dans l'atelier. Elles s'occupent de tâches diverses, entrant dans la production du chocolat. Les responsables de l'entreprise utilisent le cacao de la Grand'Anse pour produire les chocolats. Ils s'approvisionnent par le biais d'intermédiaires grand'anselais qui font les livraisons au wharf de Jérémie.

L'atelier « Les produits Souvenie » produit entre 7 et 10 douzaines de parquet de chocolat par jour, à raison de deux bâtonnets par parquet.

Dans son système de commercialisation, l'entreprise engage des distributeurs qui acheminent les produits auprès de particuliers ou des supermarchés. Ces derniers sont, pour la plupart, des étudiants qui y gagnent un revenu leur permettant de subvenir à quelques besoins, a déclaré Chéry Alix, le manager de l'entreprise, rencontré par Agropresse lors d'une visite à l'atelier.

Avant que le chocolat ait commencé à être commercialisé sur le marché, des tests ont été effectués au Laboratoire de la Faculté d'Agronomie et de Médecine vétérinaire, à Damien, pour déterminer la teneur du produit en protéine, en lipide et en glucide. 8000 gourdes ont été dépensées pour cela.

Pour mener ses activités, l'entreprise a bénéficié d'un prêt auprès de l'ACME. Cependant, des prêts obtenus à partir de particuliers entrent aussi dans le capital investi.

Dans ses projets immédiats, les responsables de l'entreprise envisagent de perfectionner l'emballage, pour le rendre encore plus attrayant, promet Chéry Alix, le manager des « Produits Souvenie ».

Pour l'instant, ce chocolat se vend déjà dans 14 supermarchés de la place, a indiqué Chéry Alix. Des citoyens haïtiens vivant notamment à Georgia, New York et Miami, assurent une clientèle pour le produit à l'extérieur.



Source : Agropresse



Partager