Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Tèt Kole et CTU en Guadeloupe

02/12/2008

TET KOLE, réunion du 30 novembre 2008

RESUME

Dimanche 30 novembre 2008, de 15h30 à 18h30, l’association Coordination Tèt Kolé des Haïtiens en Guadeloupe a réuni à la salle paroissiale de Capesterre-Belle Eau 80 de ses membres venant de différentes communes de la Guadeloupe, pour réfléchir et débattre sur le sujet : « Situation des travailleurs en Haïti et en Guadeloupe : dans quel type de société vivons-nous ? ».

L’intervenant principal était Didier Dominique, porte-parole du syndicat haïtien « Batay ouvriye ». A la table, il était accompagné d’Alain Plaisir, responsable du syndicat Centrale des Travailleurs Unis (CTU), de Joinil Léonard, président de Tèt Kolé, et d’Auguste Joint, animateur de la réunion.

Dans son intervention en créole, suivie d’un débat très vif, Monsieur Dominique a montré comment notre société, régie par le système capitaliste, est divisée en classes des dominants et classes des dominés et comment l’Etat se range au service des dominants. Ceux-ci, quelque soit leur couleur ou leur nationalité, sont toujours solidaires entre eux pour défendre leurs intérêts. Les dominés sont appelés à s’organiser en syndicats ou autres pour mieux défendre leurs intérêts et combattre le système capitaliste. Pour ce faire, un travail de réflexion/action est nécessaire pour éclairer les consciences et empêcher les capitalistes de diviser les travailleurs afin de mieux régner.

Monsieur Dominique vient d’Haïti pour rencontrer d’autres organisations syndicalistes en Martinique et en Guadeloupe. Invité par CTU, Tèt Kolé et CIG (Comité d’Initiative en Guadeloupe des Forums sociaux), le lundi 1er décembre, à 18h, il prononce une conférence publique à la salle Georges Tarer, quartier de Lauricisque, à Pointe-à-Pitre où sont invités la communauté haïtienne et les travailleurs de la société guadeloupéenne.

Rapporteur : Auguste Joint
Pour : Mr Daniel Dublin, journaliste correspondant de France Antilles.



Partager