Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Les quartiers deviennent galerie à Matonge

29/04/2008

 

EDRIS FORTUNE, peintre haïtien, et ROLIN MONDESIR, auteur haïtien, PARTICIPENT à la GALERIE A MATONGE,  BRUXELLES


VOUS POUVEZ VOTEZ POUR EUX SUR LE SITE INTERNET DE MATONGART: http://www.matongart.be/fr/prixdupublic.html Page générale

DEPUIS LE 22 MARS DERNIER LES QUARTIERS DEVIENENT GALERIE A MATONGE, BRUXELLES!

Edris participe avec le tableau ET L'EAU FUT. Lien vers le tableau et des photos du vernissage a http://picasaweb.google.nl/edrisilse/MATONGARTBRUXELLES2008EdrisFortunArtistePeintre
Lien vers les autres albums et tableaux en selectionnant l album: http://picasaweb.google.nl/edrisilse

Matong’Art vous emmène à la découverte de la richesse culturelle des quartiers Saint-Boniface et Matonge.

Durant tous ces mois, de nombreux artistes exposeront leurs œuvres dans les vitrines des commerces.

L’implantation, tout au long du parcours, d’œuvres imaginées par des artistes contemporains va donner toute sa place à la culture dans la vie quotidienne. L’Art ne se contemple plus seulement dans les musées ou dans les galeries mais aussi sur les lieux de vie des citoyens. Tout au long du printemps et de l’été 2008, habitants, consommateurs et visiteurs d’un jour pourront découvrir et redécouvrir les œuvres d’artistes.

Cette agréable promenade vous mènera vers des œuvres de styles variés. Sculptures, dessins, photos, peintures, poèmes, caricatures, aquarelles, céramiques … vous interpelleront sur le thème de «l’eau».

Rolin participe avec la poesie DE L'EAU

DE L'EAU!
Dans ma bouche!
Dans mes mains!
Dans mes jambes!
Dans mes os!
Mes yeux, mes oreilles, mes dents!
Dans tout mon corps!!

DE L'EAU!
Dans la terre!
Dans les arbres!
Dans l'air!
Même dans la formation des cailloux!!

ENCORE DE L'EAU!
En Amérique!
En Afrique!
En Europe!
En Asie!
En Australie!
Dans tout le monde!!
Quel bonheur universel!

Sans couleur on la voit
Sans odeur on la sent
Sans saveur, elle est agréable.

L'eau est le centre de la sphère
D'où la vie rayonnée à la mort
La lumière aux ténèbres
Le bonheur au malheur
La splendeur à la laideur
La richesse à la pauvreté.

Elle se révèle d'une bonté éternelle
Pourtant, assez délicate
Car, il n'existe aucune mère
De si grande valeur
A qui on expose tant de malheurs
Comme la pollution et la déforestation
Qui ne se plie pas sur lui-même.

Si aujourd'hui la terre double son rythme
Si le soleil par sa force thermique
Incessamment nous rapproche
Si le vent orgueilleux perd sa direction
Si la mer angoissée déborde le littoral
Si les arbres révoltés ne dirigent plus nos prières
Si les rochers de leur part conservent leurs eaux
Et si la nature entière en raison des faits
Se tourne contre nous, nous sommes coupables;
Coupables de l'avoir hospitalisée sans l'ausculter.
Hé! de cette tâche qui nous revient
Assumons la responsabilité
De la prescrire le reboisement
Et de la soumettre à la diète de la pollution
Car, l'eau n’ a pas disparu
Mais, affaiblit.

Rolin MONDESIR



Ilse Roels
Jacmel, Haiti
HAITI
+ 509 37693993



Partager