Adhérents
devenez adhérent
Recherche

séminaire en Haïti

19/02/2008


Institut Interuniversitaire de Recherche
Interuniversity Institute for Research

Séminaire sur :
Violence et Culture autoritaire en Haiti


Sous la direction de Michel Hector et de Laënnec Hurbon

Date du lancement :
Jeudi 21 février 2008 à 15 h 30

Adresse :
Delmas 83, rue Eucalyptus, No 7-8


Depuis une cinquantaine d’années, la société haïtienne est secouée par des vagues périodiques de violence, qu’elles viennent de l’Etat ou du politique en général, de groupes divers détachés de toute institution comme les groupes dits de base, groupes de quartiers ou d’associations religieuses, ou encore qu’elle se produise dans le cadre de la famille ou enfin à partir de la domination masculine ; dans tous les cas, la problématique de la violence est devenue une caractéristique principale de la vie quotidienne en Haïti dans les secteurs urbains comme dans les campagnes rurales. Ce séminaire développera l’hypothèse que la violence en Haïti prend sa source principalement dans une culture autoritaire qui est inculquée à travers les institutions, notamment l’Etat, la famille, la religion, le système scolaire, les medias.
Ce séminaire prétend répondre à une demande insistante de diverses institutions (haïtiennes et internationales) et de groupes qui veulent comprendre les racines de cette violence.
Les séances se dérouleront à la fois dans le cadre de recherche sur l’histoire (CREHSO) et du projet (PICS : projet de coopération scientifique du CNRS) Religion et politique en Haïti et dans la Caraïbe. Deux axes de recherche seront privilégiés dans un premier temps : l’axe de l’Etat et le poids des pratiques autoritaires développées; l’axe des religions (catholicisme, protestantisme et vodou) et les conceptions de l’autorité qu’elles véhiculent et qui marquent la socialisation de l’individu haïtien dans le monde rural, dans les villes et les quartiers populaires de la capitale.
Les échanges se réaliseront sur la base d’une méthodologie interdisciplinaire qui associe l’histoire, la sociologie, le droit et la psychologie. On tentera le plus possible d’avoir une approche comparative, étant entendu que le problème de la violence ne concerne pas seulement Haïti, mais semble être une marque des temps que nous vivons avec le processus de mondialisation en cours qui conduit à une révision des bases culturelles et symboliques de chaque société aujourd’hui.
Le séminaire s’adresse aux étudiants, aux professeurs d’universités, aux enseignants des écoles, aux éducateurs en général, puis aux membres d’ONG ainsi qu’à des responsables dans les institutions étatiques de politiques publiques et aux associations socioprofessionnelles et de droits humains.
Les séances auront lieu deux fois par mois pendant huit mois au local de l’Institut, 7-8, rue Eucalyptus, Delmas 83 (prendre la rue Balmyre, puis la rue Cigogne). L’entrée est libre, mais il conviendra de s’inscrire. Chaque séance se fera sur la base d’enquêtes et de textes choisis et sera dirigée par des chercheurs spécialistes invités des universités et de centres de recherche haïtiens et étrangers.



Partager