Adhérents
devenez adhérent
Recherche

GARR : note de presse

16/01/2008

 

Les ressources allouées au Ministère des Affaires Etrangères doivent servir les intérêts du pays et de sa diaspora


Note de presse, 10 janvier 2008

A l’occasion du triste anniversaire de la mort par asphyxie d’un groupe de 25 Haïtiens-Haïtiennes dans le cadre d’un trafic de personnes vers la République Dominicaine, au cours de la nuit du 10 au 11 janvier 2006, le GARR exhorte les autorités haïtiennes à prendre des mesures pour s’assurer que les fonds qu’elles mettent à la disposition des représentations diplomatiques à l’étranger servent véritablement les intérêts du pays et les besoins de ses ressortissants.

Il est regrettable qu’au procès, en janvier 2007 à Dajabon, des trafiquants responsables de cette tragédie, le gouvernement haïtien n’ait fourni aucun appui légal aux familles des victimes pour les aider à obtenir justice et réparation. Alors qu’au cours de la même année, la presse faisait écho d’un scandale financier de plusieurs millions de gourdes détournées au niveau du Ministère des Affaires Etrangères sous le gouvernement intérimaire dans des circonstances non encore élucidées.

A rappeler qu’à cause des maladresses de l’ambassade haitienne dans ce pays, les victimes de la tragédie n’ont pas eu droit à des funérailles décentes. Leurs corps non identifiés ont été à la hâte déposés dans une fosse commune à Dajabon suite aux protestations de la population de Ouanaminthe qui refusait d’accepter une telle inhumation. A date, aucune mesure n’a été prise par la Chancellerie haitienne pour ériger une tombe en mémoire des victimes.

Notons que malgré l’annonce faite, sous le gouvernement antérieur, par l’ex-chancelier Hérard Abraham de l’ouverture imminente en République Dominicaine de nouveaux consulats, jusqu’à présent, rien n’a été fait. Bien au contraire, nous apprenons avec consternation que les rares ressources du trésor public ont été gaspillées, détournées, tandis que des sommes considérables ont été affectées à des actions dont la pertinence et le coût font l’objet de questionnement.

Le GARR renouvelle sa proposition au gouvernement haïtien de renforcer et d’augmenter ses consulats en République Dominicaine afin d’accroître l’offre et la qualité de services aux immigrants haïtiens confrontés-es à de nombreuses difficultés. Il l’exhorte à placer dans ses consulats des fonctionnaires compétents, attentifs aux besoins de cette communauté et disposés à la servir.


Lisane André
Responsable
Section de Communication & Plaidoyer
GARR
1ère Rue Rivière, n° 13
Port-au-Prince, Haïti
Téléphone (509)244-4977/ 244-4965/ e-mail: garr-haiti@yahoo.com , site: www.garr-haiti.org



Partager