Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Haiti laisse le rang des pays à « faible développement »

13/12/2007

 
Haiti laisse le rang des pays à « faible développement »
par Cindy, volontaire Ep entre le CHF et Alterpresse


vendredi 30 novembre 2007


Le Programme des Nations unies pour le développement a rendu public le 27 novembre son rapport annuel, dans lequel Haïti figure au 146 rang sur 177 avec un indice de développement humain (IDH) de 0,529, ce qui permet au pays de monter dans la catégorie des « pays au développement moyen ».

L’IDH est un indice composite, compris entre 0 (exécrable) et 1 (excellent), calculé par la moyenne de trois indices quantifiant respectivement : la santé /longévité (espérance de vie à la naissance), le savoir et le niveau d’éducation (taux d’alphabétisation des adultes et taux brut de scolarisation) et le niveau de vie (produit intérieur brut par habitant en parité de pouvoir d’achat).

Des progrès ont donc été effectués par rapport aux années précédentes et l’espérance de vie est maintenant de 59 ans (au lieu de 52).

Pour autant ce classement ne doit pas faire oublier qu’ici 600 000 enfants attendent toujours la chance d’aller à l’école, que la population ne bénéficie que de quelques heures d’électricité par jour et que la pauvreté galope.

Plus de 80 % des habitants vivent avec moins de 2 dollars par jour et 10% de la population profite de 80% de la richesse du pays.

Cette année le rapport du PNUD était axé sur l’impact du réchauffement de la planète et est titré « Un impératif de solidarité humaine dans un monde divisé ».

Les experts onusiens annoncent que « nous assistons en direct à ce qui pourrait s’avérer être le début d’une régression considérable du développement humain. (...) Le changement climatique remet en cause le principe des Lumières selon lequel le progrès humain rendra l’avenir toujours meilleur que le passé. ». Ils exhortent les pays riches à se fixer un objectif de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre de 80 % en 2050 et de 20% pour les pays en développement.

Ces recommandations arrivent 10 jours avant l’ouverture de la conférence de Bali sur le climat où de âpres négociations officielles s’annoncent sur la réduction des gaz à effet de serre pour l’après 2012.



Partager