Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Apwolim

07/08/2007

Dans le cadre de la campagne "Solidaire des éleveurs haïtiens", le Collectif Haïti travaille avec Veterimed et l'Apwolim.


L'Apwolim
(Association des producteurs de lait de Limonade) a fait une lettre ouverte au Président René Préval, au Premier Ministre Jacques Edouard Alexis, au Ministre de l'Agriculture François Severin et et au Directeur de l'INARA Bernard Ethéart, pour dénoncer une nouvelle fois les problèmes de terres sur la plantation Madrasse. (version en créole çi-dessous)

LETTRE OUVERTE

Limonade, le 5 août 2007

Monsieur le Président René Préval

Monsieur le Premier Ministre Jacques Edouard Alexis

Monsieur le Ministre de l’Agriculture François Severin

Monsieur le Directeur de l’INARA Bernard Ethéart

Nous, paysans de l’Association des Producteurs de Lait de Limonade (APWOLLIM), refusant de devenir des délinquants zenglendo,  refusant de risquer notre vie en mer sur des bwa fouye, refusant de gagner les bateys de la République Dominicaine, refusant de saisir des armes et de poser des actes malhonnêtes,

Nous déclarons que nos armes à nous, ce sont les terres !  Sur les terres, nous cultivons, nous pratiquons l’élevage, nous produisons du lait pour contribuer au progrès de la production nationale ; sur les terres de la Plantation Madras nous avons construit plus de 35 puits. Nous avons investi dans des pompes pour l’abreuvement du bétail et l’irrigation.  C’est à Madras que le programme Lèt Agogo a pris naissance, programme reconnu par les Institutions internationales comme un exemple pour toute la Caraïbe et l’Amérique Latine.

Nous rappelons que cela fait plus de 3 ans que l’APWOLLIM a entrepris des démarches auprès de l’Etat haïtien pour légaliser la présence des paysans producteurs de lait sur les terres appartenant à l’Etat dans la zone de Madras, dans les communes de Limonade, Caracol et Trou du Nord.  Malgré les dépenses que nous avons dû consentir, ces démarches n’ont jamais abouti.

-         Cela fait 3 ans que nous avons signé un contrat avec l’Institut National de Réforme Agraire (INARA) pour l’arpentage des terres

-         Cela fait 20 mois que l’INARA a réalisé l’arpentage et signé des contrats avec les paysans pour la légalisation de 760 parcelles sur une étendue de 1070 hectares

-         Cela fait 14 mois que le Ministre de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement a demandé au Ministre des Finances de passer des directives à la Direction Générale des Impôts (DGI) pour que cette institution reçoive le montant de l’affermage des terres exploitées par les paysans

-         Cela fait 14 mois que la DGI a refusé de recevoir le montant de l’affermage des paysans

-         Cela fait 10 mois que l’APWOLLIM a écrit au Président René Préval et au Premier Ministre Alexis pour leur demander de faciliter la solution au problème

-         Cela fait 5 mois que le Directeur de la DGI a refusé de recevoir une délégation de paysans

Jusqu’à la date d’aujourd’hui le dossier n’a pas avancé d’un pas.  La DGI refuse toujours de recevoir le montant de l’affermage des paysans, en dépit du contrat qu’ils ont signé avec l’INARA.

Ce que nous constatons aujourd’hui c’est que la DGI envoie des grands dons s’emparer des terres exploitées par les paysans.  Nous pouvons citer le cas de Monsieur Novella qui, avec l’autorisation de la DGI,  vient de détruire les clôtures et les jardins des producteurs pour arpenter plus de 150 carreaux de terre sur cette même plantation Madras.
 

Que veulent les dirigeants de notre pays ?  Nous nous posons la question.

-         Veulent-ils que les paysans se transforment en zenglendo ?

-         Veulent-ils leur donner des armes, alors qu’ils parlent de désarmement ?

-         Veulent-ils qu’un massacre ait raison des paysans ?

A tout cela, nous opposons un NON catégorique.

Nous demandons au Président Préval de prendre ses responsabilités dans ce dossier et de voir à ce que la DGI perçoivent le montant d’affermage des terres provenant des paysans avant la fermeture de l’année fiscale 2007.

Nous, paysans producteurs de lait, membres d’APWOLLIM et d’autres organisations paysannes de la zone de Madras, nous sommes décidés à ne jamais céder et à obtenir la victoire.

Pour l’APWOLLIM
Fritz Joseph, coodonnateur
 
Milien Israel, secrétaire
Joseph Herode, Délégué

 

 

Lèt tou louvri
 

 Limonad, jou ki 5 dawot 2007

Pou :

Prezidan Réne Préval

Premye Minis Jacques Edouard Alexis

Minis Agrikilti Francois Severin

Direktè INARA, Bernard Ethéart

 

Nou menm peyizan ki manm Asosyasyon Pwodiktè Lèt Limonad (APWOLLIM), ki pa deside fè zenglendo, ki pa deside monte bwa fouye pou n al mouri nan lanmè, ki pa deside al pase mizè nan batèy Sendomeng, ki pa deside pran zam pou fè move zak,

Nou di : zam nou se latè ! Sou tè yo, nou fè jaden, nou fè elvaj, nou pwodui lèt, pou fè pwodiksyon nasyonal la avanse. Sou tè plantasyon Madras yo, nou fouye plis pase 35 pi, nou envesti lajan pou mete pomp, pou bay bèt yo dlo epi wouze jaden yo. Se la pwogram Lèt Agogo a te pran nesans. Jounen jodi a, enstitisyon entènasyonal yo rekonèt Lèt Agogo se yon gwo ekzanp pou tout peyi Karayib ak Amerik Latin.

Nou di : sa gen plis pase 3 lane depi APWOLLIM ap fè demach bò kote Leta Ayisyen pou legalize prezans peyizan pwodiktè lèt yo, sou tè Leta ki nan chan Madras, nan komin Limonad, Karakòl  ak Twodinò. Malgre nou depanse anpil lajan, demach sa yo pa janm abouti.

Jis koulye a ,anyen pa janm fèt nan dosye a, DGI toujou refize resevwa lajan nan men peyizan-pwodiktè yo, malgre yo gen kontra nan men yo ki siyen ak INARA.

Sa nou konstate koulye la,  se grandon DGI ap voye pran tè yo nan men peyizan-pwodiktè yo.

Nou ka site Monche Novella,  ki ak otorizasyon DGI, sot kraze kloti ak jaden pwodiktè yo pou apante plis pase 150 kawo tè sou menm plantasyon Madras la.

N ap mande eske se zenglendo dirijan peyi a vle pou peyizan-pwodiktè yo al fè ?

Eske se zam yo vle bay peyizan yo malge y ap pale dezameman.

Eske se yon masak Leta vle  ki pou fèt sou tè yo kont peyizan yo ?

Nou pap janm dakò ak tout bagay sa yo !

Nou mande Prezidan Preval pou li pran responsabilite li, pou fini ak dosye sa a, pou pase DGI a lòd pou resevwa lajan fèmaj tè yo, anvan ane fiskal 2007 la fini.

Nou menm peyizan-pwodiktè lèt ki nan APWOLLIM ak tout lòt òganizasyon ki nan zòn Madras la, nou pap bay legen, viktwa a se pou nou li ye.

Pou APWOLLIM
Fritz Joseph, coodonnateur
 
Milien Israel, secrétaire
Joseph Herode, Délégué
Tel : 767-5115 759-1060



Partager