Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Belo Prix RFI Découvertes 2006

12/12/2006

Belo Prix RFI Découvertes 2006
RFI Musique en direct de Douala

01/12/2006 - Douala -

En direct de Douala au Cameroun, le Prix RFI Découvertes a été remis cette année à Belo, auteur-compositeur-interprète haïtien. Un grand moment pour cet artiste qui avant de recevoir les honneurs a eu l’occasion de montrer tout son talent sur scène, comme les deux autres finalistes malheureux Patrick Ruffino (Bénin) et Lang’i (Congo Brazzaville).

Le suspens fut long pour les trois finalistes du Prix RFI Découvertes 2006. Ils furent d’abord sélectionnés parmi plusieurs centaines d’autres artistes de l’Afrique et des Caraïbes : Belo, le vainqueur, défendant avec brio les musiques des Caraïbes reggae, ragga et autres, Patrick Ruffino, grand bassiste passé de l’art d’accompagner les autres musiciens à celui de jouer solo et enfin Lang’i, groupe basé à Brazzaville et riche en métissages.

Ce jeudi soir, au St John Plazza à Douala, les artistes étaient au rendez-vous devant le jury du Prix Découvertes 2006, présidé cette fois-ci par le grand spécialiste du zoblazo, le musicien ivoirien Meiway. Le trac des finalistes, les palabres du jury en train de délibérer le stress avant l’annonce du verdict, ou encore la fébrilité des organisateurs de la soirée, tout était réuni pour assister au déroulement classique mais "chaud" du prix RFI découvertes, dont on fêtait cette année le vingt-cinquième anniversaire. Un hommage a ainsi été rendu à Françoise Ligier, créatrice du Prix, disparue récemment.

Il faut dire aussi que la venue à Douala des équipes de RFI et de quelques émissions dont Couleurs Tropicales animée par Claudy Siar, avait contribuée à faire le relais auprès des auditeurs de la grande qualité artistique des finalistes. Invités de l’émission, les artistes avaient ainsi pu mettre à l’épreuve du public leur production.

Une conférence de presse a aussi été donnée dans la journée de jeudi pour présenter l’évènement aux médias camerounais et spécialement ceux de Douala. Une manière de mettre en avant les artistes et de rappeler l’extraordinaire éclairage médiatique du Prix dans leur carrière. Rappelons nous les grands noms de la musique africaine passés par cette étape comme Rokia Traoré ou Tiken Jah Fakoly. Gageons qu’il en sera de même pour le jeune Belo.
Valérie Passelègue



Partager