Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Plate Forme des Droits Humains

19/10/2006

Plate-forme des Organisations Haïtienne des Droits Humains
(POHDH)

Journée Mondiale de l’alimentation


Manger et boire : Un luxe pour la plus grande partie de la population haïtienne


16 octobre 2006
Port-au-Prince, Haïti


Introduction

Pourquoi une enquête sur le droit à l’alimentation ?

Le droit à l’alimentation constitue l’un des droits fondamentaux de la personne. La vie de tout être humain est liée à la jouissance de ce droit. Au cours de ces deux dernières années, le niveau de vie de la population haïtienne a considérablement dégradé. Les prix des produits de première nécessité sont tellement élevés que manger à sa faim devient aujourd’hui un luxe pour la plupart des Haïtiens et Haïtiennes. La malnutrition touche toutes les tranches d’âge, mêmes les femmes enceintes, les enfants et les vieillards n’en sont pas exempts.

Cette situation on ne peut plus révoltante, mérite une attention particulière de la part des organisations de défense des droits de la personne. Pourtant, la plupart des rapports de violations qu’elles ont jusqu’ici publiés, ont surtout mis l’accent sur la détention prolongée, l’arrestation illégale, le mauvais traitement, les assassinats, le viol et le vol. Quand elles ne nient pas totalement les droits sociaux, économiques et culturels, la place qu’elles leur accordent est très insignifiante. Comme si les droits humains étaient réduits uniquement aux seuls droits civils et politiques.

Sans vouloir minimiser l’importance des droits civils et politiques dans la construction de toute démocratie, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’alimentation et à la veille de la Journée Mondiale contre la misère, la Plate-forme des Organisations Haïtiennes des Droits Humains, tient à attirer l’attention des autorités de l’Etat sur la dégradation des conditions de vie de la population en publiant une enquête réalisée sur le droit à l’alimentation. Nous espérons que ce rapport pourra aider les autorités actuelles à mieux mesurer la gravité de la situation en vue de l’adoption de mesures urgentes susceptibles d’y apporter des corrections à très court terme.


Sommaire

Introduction

I. Méthodologie de l’enquête

II. Les Droits Humains
2.1 Le Droit à l’alimentation

III. Le Question de l’alimentation au Haïti
3.1 Conséquence de la sous alimentation sur la santé de la population

IV. Rôle du plan néolibéral dans la dégradation de la vie en Haïti
4.1. Impact di libre échange sur la production nationale
4.2. Impact de l’abandon de la politique de fixation des prix

V. Point de vue de certaines organisations paysannes

VI. Conclusions et recommandations



Partager