Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Les soldats jordaniens se retirent d'Haïti après 15 ans de service

08/09/2019

Le retrait progressif des soldats de la mission onusienne en Haïti se poursuit. Après celui du Rwanda, c’est au tour du contingent jordanien de se retirer après 15 ans d’appui apporté à la Police Nationale d’Haïti (PNH). C’est au total 5, 000 policiers jordaniens qui ont servi aux côtés des agents de la PNH depuis 2004.

 

 

125 officiers jordaniens ont quitté le pays le 22 août dernier à la suite de la clôture des opérations du dernier contingent de la Jordanie dans le pays. Les 14 restants partiront en septembre, mettant fin à 15 ans de présence continue de la police de ce corps sur le territoire haïtien depuis l´arrivée de leur premier contingent, en 2004, a confirmé la MINUJUST dans une note parvenue à la rédaction de Loop.

Lors d'une cérémonie de clôture des opérations, le Commandant de la composante Police de la MINUJUSTH, le Commissaire Serge Therriaul a témoigné toute sa gratitude envers ce contingent.

Le départ des policiers de la Jordanie fait partie du retrait progressif des deux dernières unités de police constituées de la Minujusth d’ici octobre 2019. Cette date a été fixée par le Conseil de sécurité des Nations Unies pour la fermeture de la mission, mettant fin à 15 ans d’opérations de maintien de la paix des Nations unies en Haïti.

À partir du 16 octobre 2019, avec une nouvelle configuration sans présence de policiers de maintien de la paix sur le terrain, les Nations unies vont continuer à appuyer la mise en œuvre du Plan stratégique de développement de la PNH 2017-2021 à travers l’appui technique et de conseils du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), en étroite collaboration avec l´Équipe Pays des Nations Unies.

Rappelons que le samedi 3 août dernier, 126 policiers de l’Unité de police constituée du Rwanda avaient déjà quitté Haïti.



Partager