Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Le Gouvernement compte sur les énergies alternatives et l’international pour combler son déficit électrique

01/08/2019

Selon la Banque Interaméricaine de Développement (BID), malgré des conditions socio-économiques difficiles, Haïti peut offrir des opportunités aux entreprises d’énergie renouvelable qui souhaitent participer aux efforts visant à améliorer le secteur de l’électricité en Haïti soulignant que les ressources solaires et éoliennes en Haïti et les micro réseaux décentralisées, peuvent jouer un rôle clé dans l'extension de la couverture dans les zones non couverte par la Électricité d’Haïti (EDH)

Une étude de l’Institut de l’énergie durable de l’Université de Bostonsouligne « une grande partie des activités entreprises en Haïti pour améliorer l’accès à l’électricité est axées sur le développement de micro-réseaux destinés à amener l’électricité dans des zones rurales où le réseau de l’EDH n'est jamais arrivé […] »


Le Gouvernement haïtien a formulé une demande de 31.5 millions de dollars à la BID (régional) pour un programme de 49 millions de dollars EU ayant pour objectif de renforcer le secteur électrique au pays. Des contributions de l'Agence Américaine pour le Développement International (USAID) de 6.5 millions de dollars et du Fonds d’investissement de l’UE pour les Caraïbes (± 10 millions de dollars) pourraient également s’ajouter pour compléter le financement du programme.

23 millions des 49 millions financeraient deux centrales solaires, l’une de 8 Mégawatt (Mw) et l’autre de 4 Mw, pries de 11 millions seraient alloués aux mini-réseaux et le reste serait consacré à la gouvernance, la gestion des projets et d'autres coûts connexes.

Le service commercial du département du commerce américain rappelle que seulement 38% des haïtiens ont accès à l’électricité. Outre l’énergie hydroélectrique du barrage de Péligre (54 Mw) et environ 4 Mw solaire, la totalité de l'énergie en Haïti est produite à partir de combustibles fossiles importés soulignant « Il est urgent de réparer et d’augmenter la capacité des centrales électriques existantes dans tout le pays. Haïti a une capacité installée de 250 à 400 Mw, mais seulement 60% de la capacité installée est fiable, car de nombreuses unités de production nécessitent des travaux de réhabilitation et de réparation. La demande totale non satisfaite d'électricité résidentielle et commerciale dans le pays est estimée à environ 500 Mw par jour […] »



Partager