Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Les Haïtiens ne pourront plus recevoir leur carte verte aux États-Unis

04/08/2019

L'administration Trump a mis fin ce vendredi 2 août 2019 au Programme haïtien de libération conditionnelle pour la réunification familiale (Haitian Family Reunification Parole Program, en anglais) qui permettait à des milliers d'Haïtiens éligibles à recevoir leur carte verte dans deux ans, de l’attendre aux États-Unis en compagnie de leurs proches, annonce le Miami Herald.

 

 

Cette carte permet aux immigrants étrangers, de vivre et de travailler de façon permanente aux USA. Ce programme d'immigration datait de l'ère Obama, mais d’après un journal de Floride (le Miami Herald), les services américains de citoyenneté et d’immigration autoriseront les haïtiens à se rendre aux États-Unis pour attendre leur statut légal de résident permanent, mais désormais sur une base individuelle et humanitaire.

 

Indignation chez les défenseurs des droits à l'immigration

Une responsable du mouvement Family Action Network, faisant partie des défenseurs de ce programme, interrogée par le journal floridien, pense que "le moment choisi par l’administration Trump pour supprimer les protections accordées aux familles haïtiennes est malvenu", alors qu’Haïti fait probablement face à l'une des pires crises politiques de son histoire.

Pour un autre défenseur des droits à l’immigration du Center for American Progress à Washington, "mettre fin à ce petit programme est anti-américain et inconcevable". Le programme, a-t-il déclaré au Miami Herald, "offre simplement aux familles la possibilité de se réunir plus rapidement, en prenant en compte les défis quotidiens auxquels sont confrontées les familles haïtiennes".

 

Jusqu’à juin 2019, plus de 8000 haïtiens ont reçu une carte verte

En revanche, le directeur exécutif de Catholic Legal Services, a fait remarquer au Miami Herald que cette décision est conforme à l'opinion de l'administration Trump selon laquelle, les conditions en Haïti se sont "considérablement améliorées" depuis le séisme de 2010, et que le pays est en mesure d’absorber les détenteurs de TPS (Statut Temporaire Protégé).

Le Miami Herald dit ignorer combien de haïtiens ont bénéficié de ce programme et combien seront touchés par cette décision. Mais selon les services américains de citoyenneté et d’immigration, jusqu’en juin dernier, 8 302 personnes ont reçu des documents de voyage dans le cadre de la résidence permanente légale.

 

Retrouvez l'intégralité de l'article ici



Partager