Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Carnet de route au Cap haïtien : du roi Christophe à la catastrophe !

17/07/2019

Dans ce carnet de route, nous faisons un point historique et actuel sur Cap Haïtien, cette ville au nord d'Haiti. L'occasion de parler notamment du roi Christophe que l'illustre Aimé Césaire a évoqué dans sa pièce et de ce qu'est devenu son ex royaume.

 

Drôle d'atmosphère que dégage cette ville, située au nord d’Haïti, autrefois florissante et désormais bruyante du matin au soir.

 

 

À l’époque de Saint-Domingue, le Cap français, comme on l’appelait alors, est la capitale de la colonie où tout se passe et tout se décide. En novembre 1803, Jean-Jacques Dessalines écrase l’armée française lors de la bataille de Vertières et proclame l’indépendance du pays le 1er janvier suivant.

 

 

Le Cap Français est renommé Cap Haïtien, puis Cap Henri, à l’avènement du président Henri Christophe qui se fera couronner en 1811. "Je demande trop aux hommes mais pas assez aux nègres", s’exclame le monarque dans la célèbre pièce que lui a consacré Aimé Césaire.

Sauf que la tragédie du roi Christophe est avant tout celle de ses sujets, taillables et corvéables à merci. À marche forcée, il leur fait construire un palais de 365 portes et une forteresse équipée de 200 canons en haut d’une montagne quasi inaccessible.

Christophe craint le retour des Français et veut se donner les moyens de les repousser en cas d’invasion. Mais à quel prix ? Des milliers d’hommes sont réquisitionnés pour monter les énormes blocs de pierre au sommet. Beaucoup mourront sous les coups.

 

[...]

Retrouvez l'intégralité de l'article ici



Partager