Adhérents
devenez adhérent
Recherche

214 haïtiens déportés de la Rép. Dominicaine

06/07/2006

Environ 214 ressortissants haïtiens déportés de la République dominicaine du 3 au 4 juillet 2006
Note de presse, 5 juillet 2006

Selon les informations recueillies par le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR), plus de 214 ressortissants haïtiens dont 8 mineurs, 15 femmes et 191 hommes, ont été déportés de la République Dominicaine du 3 au 4 juillet 2006, via la frontière de Belladère et de Lawoy/Casse.

Parmi les rapatriés se trouvaient deux (2) personnes gravement malades dont un jeune homme originaire de Hinche blessé à l’arme blanche et qui ne pouvait même pas parler. Ces personnes sont, pour l’instant, en train de prendre des soins nécessaires dans deux centres de santé du Bas Plateau Central.

Selon les comités de Droits Humains, membres du Réseau Binational Jeannot Succès, le nombre de rapatriés reçus au cours du mois de juin 2006 était respectivement de 1473 à Belladère, 770 à Ouanaminthe et 100 à Savanette. Ce qui donne un total de 2343 personnes déportées de la République Dominicaine au mois de juin, seulement dans ces trois (3) points frontaliers.

Comme à l’accoutumée, les prescrits du protocole d’accord sur les rapatriements signé en décembre 1999 par la République Dominicaine et Haïti n’ont pas été respectés. Des rapatriements ont eu lieu après 6 heures du soir et dans des points frontaliers non officiels, tels que Lawoy/Casse et Savanette.

Signalons que les faibles structures disponibles à la frontière pour accueillir les rapatriés ne peuvent pas recevoir ces grands flux de rapatriements. Une situation qui met la plupart des refoulés dans des conditions très difficiles à leur arrivée. Dans la nuit du 2 au 3 juillet 2006, le commissariat de Lascahobas s’était trouvé dans l’obligation de loger plusieurs rapatriés.

Une fois de plus, le GARR demande aux autorités haïtiennes de prendre des mesures pour le respect du protocole sur les rapatriements conclu avec la République Dominicaine. Il convie le gouvernement à prendre en compte les zones de provenance et de réinsertion des migrants dans son Programme d’Apaisement Social (PAS) et dans tout programme de développement économique et social envisagé.


Colette Lespinasse
Coordonnatrice

Groupe d'Appui aux Rapatriés et Réfugiés GARR
1ère Rue Rivière, n° 13
Port-au-Prince, Haïti
Téléphone (509)244-4977/ 260-5710/ 210-0588 e-mail: garr-haiti@yahoo.com , site: www.garr-haiti.org



Partager