Adhérents
devenez adhérent
Recherche

PetroCaribe: le président haïtien fait le ménage dans son cabinet

25/10/2018

L’heure est au ménage au sein du pouvoir haïtien : lundi le président Jovenel Moïse a décidé de remplacer deux de ses proches collaborateurs indexés dans le dossier de corruption PetroCaribe. Cinq jours après les larges manifestations à travers le pays, le gouvernement veut montrer à ses citoyens qu’il soutient leur quête de justice.

Sans faire de déclaration, c’est par publication dans le Journal officiel que Jovenel Moïse a annoncé le remplacement de son directeur de cabinet et du secrétaire général de la présidence. Une quinzaine de ses conseillers ont aussi été révoqués. A la mi-journée, c’est le Premier ministre Jean Henry Céant qui s’est exprimé sur le sujet, assurant du soutien de l’Etat à un climat favorable à l’enquête sur le dossier PetroCaribe.

« Beaucoup de gens disaient que ça n’était que des mots, mais il a joint la parole aux actes, déclare Jean Henry Céant. Des personnes de son entourage sont indexées, le président n’a pas dit qu’elles étaient coupables, personne ne l’a dit, mais, pour que tout se passe sainement, le président a décidé de débarrasser l’environnement de ces personnes indexées dans Petrocaribe sans donc pour autant reconnaître qu’elles sont coupables de quoi que ce soit. C’est la justice qui dira qui est coupable et qui ne l’est pas. »

Outre ces révocations, le gouvernement a aussi annoncé la création d’une commission indépendante pour faire la lumière sur le dossier PetroCaribe. Une annonce qui suscite la méfiance sinon l’indifférence de beaucoup de citoyens, trop souvent habitués aux commissions improductives.



Partager