Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Le président d'Haïti demande 390 millions de dollars pour éradiquer le choléra

01/10/2018

Depuis 2010, après le tremblement de terre qui a tué plus de 200.000 personnes, une épidémie de choléra a infecté 800.000 haïtiens et provoqué plus de 10.000 morts. La maladie, introduite en Haïti par les forces népalaises des Nations Unies n'a toujours pas été éradiquée malgré des promesses d'aide.

Jovenel Moïse, le président d'Haïti était en déplacement à New York pour la 73e Assemblée Générale des Nations Unies. Lors d'une table ronde sur le choléra, le président d'Haïti a demandé le déblocage de 390 millions de dollars pour l'éradication de l'épidémie de choléra d'ici à 2022, soit 22 ans après la déclaration de la maladie dans le pays.

Cette somme correspond au montant promis par des pays donateurs en 2016. C'est la deuxième année consécutive que Jovenel Moïse réclame cet argent aux Nations Unies.

Le choléra s'est déclaré en 2010

En 2010, les casques bleues de Népal, dépêchés en Haïti pour aider la population après le tremblement de terre, ont amené le choléra dans le pays.

En 2011, l'Institut pour la Justice et la Démocratie en Haïti a déposé des réclamations de 5000 personnes touchées par le choléra auprès des Nations Unies. Après plusieurs mois de silence, les Nations Unies ont jugé les dossiers non-recevables.

Finalement en 2016, Haïti a reçu des excuses officielles des Nations Unies. L'organisation internationale a promis de débloquer une aide financière de 400 millions de dollars pour éradiquer le choléra une fois pour toute en Haïti.

Un premier paiement a été effectué. Jovenel Moïse, le président d'Haïti estime qu'il est temps de verser le solde de l'aide financière promise.



Partager