Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Des livres et des invités au « Salon du Vodou » en Haïti

11/09/2018

Le grand public haïtien et les médias, en particulier les jeunes et les chercheurs sont invités à découvrir les principaux titres qui abordent le vodou en Haïti, à travers le fonds documentaire de la Bibliothèque nationale d’Haïti (BNH), dans le cadre de la première édition du « Salon du Vodou ».

Pendant deux jours, les 12 et 13 septembre 2018, le rendez-vous est lancé à partir de 10 h du matin à la Bibliothèque nationale d’Haïti de la rue du Centre pour profiter de cette exposition et discuter avec les principaux intervenants autour du : « Vodou et éducation : apport de la littérature dans la diffusion des connaissances ! »

Pour Dominique Domerçant, coordonnateur du salon au sein du Cercle Intelligence Diplomatie (CID) qu’il dirige, cette nouvelle initiative « Salon V » entre le vodou, la vision et les valeurs qui doivent unir tous les Haïtiens et les institutions du pays autour des dix-sept Objectifs du développement durable (ODD) sont une manière d’encourager une meilleure inclusion de ces communautés marginalisées dans le pays à travers les ODD.

Il précise que les principaux objectifs de cette activité sont de promouvoir la culture et l’éducation à travers les concepts « vision et valeurs » ; présenter l’exposition autour du vodou dans la littérature ; saluer la contribution des principaux auteurs haïtiens et étrangers qui abordent ces thématiques ; honorer la mémoire de Max Beauvoir à l’occasion du troisième anniversaire de sa mort le 12 septembre 2015 ; solliciter la collaboration et le soutien des principales institutions culturelles et d’autres partenaires dans la réalisation de ce programme.

Découvrir toute la littérature sur le vodou haïtien

Des professeurs et professionnels de la culture tels que l’historienne Bayyinah Bello, la chanteuse Carole Demesmin, les écrivains Pierre Clitandre, le romancier Jean Euphèle Milcé et l’expert culturel Dominique Domerçant vont partager leurs visions et leurs démarches autour de cette thématique incontournable dans la culture haïtienne.

« Une occasion pour découvrir les fonds documentaires de la bibliothèque autour du sujet. Une opportunité pour inviter les jeunes qui ne souhaitent pas visiter les lakou à se documenter à travers les livres et les revues pour mieux apprendre, comprendre et discuter autour des multiples dimensions du vodou, comme religion, mais surtout comme science et culture », confie Dominique Domerçant, promoteur de cette activité.

Hommage à l’Ati national Max Gesner Beauvoir, trois ans après sa mort, le 12 septembre 2015

Ce sera l’occasion d’honorer la mémoire de feu l’Ati national Max Gesner Beauvoir décédé le 12 septembre 2015. Trois ans après, les responsables du Cercle Intelligence diplomatique (CID) entendent dans le cadre de cette première édition du « Salon V comme Vodou » saluer le travail et la contribution de ce personnage dans le domaine du patrimoine immatériel et de la diffusion des connaissances sacrées en Haïti et dans le monde.

Le jeudi 13 septembre 2018, toujours à la BNH, se tiendra à 9 h 30, une journée autour du thème : « Autour de l’héritage symbolique de Max G. Beauvoir ».

Des objets sacrés, des ouvrages, des notes, des documents importants ayant appartenu à l’Ati et hougan Max Beauvoir seront exposés lors d’une présentation qui sera animée par le principal héritier du temple vodou, « Le Péristyle de Mariani », Didier Dominique.

Tout en remerciant la direction générale et l’ensemble du personnel de la Bibliothèque pour la franche collaboration dans ce projet, les responsables de ce salon encouragent le public à apprécier les nombreux titres sur le vodou haïtien qui se trouvent dans d’autres fonds documentaires dans les autres bibliothèques du pays.

Parcours du promoteur du premier Salon du vodou

De 2006 à date, Dominique Domerçant a réalisé plusieurs visites de terrain dans les principaux hauts lieux du vodou en Haïti, il a réalisé plusieurs missions et rédigé plusieurs rapports et articles pour le compte du groupe de Recherche en Ethnologie et Patrimoine, l’Université d’État d’Haïti (UEH), le Bureau national d’Ethnologie (BNE) et le ministère de la Culture. En 2015, il s’était rendu au Bénin dans le cadre des travaux sur le vodou, la diplomatie et les Amazones. Il a également réalisé un travail sur le culte des morts dans des pays comme Taiwan, la France et la Belgique. Il séjournera en novembre 2017, à la capitale du vodou aux États-Unis, dans la ville de la Nouvelle Orléans dans le cadre du Congrès Santa Barbara (KOSANBA).

Il a exploré de nombreux Lakou dans les dix départements géographiques du pays, parmi les plus connus : Lakou Soukri, Souvenance, Badio, Grann Giton, et dans la ville de la Reine Anacaona. Avec plus d’une cinquantaine d’articles publiés sur le vodou haïtien, sur la diplomatie, l’éducation, entre autres, Dominique Domerçant ouvre le débat sur le vodou dans la littérature haïtienne pour mieux apprendre de la culture ancestrale, savante et populaire et pour mieux comprendre les symboles et entreprendre dans cette nouvelle dynamique « Vodou et développement durable ».

Marie Angela Petit-Frère



Partager