Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Haïti et Mexique s’unissent autour du renforcement des FAd’H

23/05/2018

Haïti et Mexique s’unissent autour du renforcement des FAd’H

 Le ministère de la Défense, de concert avec une délégation militaire technique, dont les hauts gradés de l’armée mexicaine, a ouvert officiellement, le lundi 21 mai 2018 à l’hôtel Royal Oasis, un atelier de deux jours sur la coopération entre les deux pays dans le domaine militaire. Les représentants des deux pays promettent de travailler d’un commun accord en vue de renforcer les Forces armées d’Haïti, (FAd'H). Ces deux journées de travail, selon les organisateurs, font suite à la visite du ministre de la Défense, Hervé Denis, en avril dernier au Mexique, dans le cadre de la Conférence des ministres de la Défense des Amériques (CMDA).

Une délégation militaire mexicaine séjourne en Haïti du 20 au 24 mai 2018. Composée de six membres et dirigée par Porfilio Fuentes, général de brigade, cette délégation, selon les organisateurs, vient coopérer avec les autorités militaires haïtiennes. Les sept membres du Haut état-major des Forces armées d'Haïti durant la première journée de travail, échangé avec la délégation mexicaine sur l’exécution du programme stratégique et doctrinal de l'institution, la stratégie d’appui au ministère de la Défense d’Haïti, la création du comité mixte de suivi de la coopération militaire.

Le ministre de la Défense, Hervé Denis, dans ses propos, a mis l’accent sur l’importance de l’armée mexicaine dans la possibilité d’accompagner les Forces armées d’Haïti (FAd’H). Selon Hervé Denis, les premiers pas s’annoncent fructueux au niveau des génies militaires entre Haïti et le Mexique. Evoquant le respect et l’amour, Hervé Denis a affirmé que le Mexique est le partenaire idéal et un modèle à suivre dans le domaine de l’armée. « Les Mexicains ont une grande expérience au niveau militaire, ils ont l’habitude de répondre aux défis des catastrophes naturelles. C’est une armée qui est très bien vue par la population de son pays. Elle va renforcer notre doctrine nouvelle qui est celle au service du développement », a soutenu le ministre Denis, qui dit beaucoup espérer de l’armée mexicaine pour un meilleur développement de l’institution militaire haïtienne.

Jodel Lesage, commandant en chef des FAd’H, a, de son côté, salué cette coopération qui, selon lui, s’avère utile pour la population haïtienne. Voulant donner une nouvelle orientation à l’armée haïtienne, Jodel Lesage, qui dit rétablir une armée au service du développement, a exprimé ses engagements pour reconstruire cette armée « dysfonctionnelle depuis plus de 20 ans ». Après avoir mis l’emphase sur la saison cyclonique qui s’approche, le lieutenant-général des Forces armées d’Haïti a fait savoir dans la foulée que l’armée haïtienne aura à intervenir en limitant les dégâts des catastrophes naturelles.

Plus loin, le général de brigade, Porfilio Fuentes, a campé l’armée mexicaine comme une armée très expérimentée. Animé par l’idée d’apporter toute l’aide nécessaire de son armée à Haïti, Porfilio Fuentes souligne que cette coopération découle d’une requête adressée par les autorités militaires haïtiennes. Ce dernier dit vouloir partager ses expériences avec le peuple haïtien en général et les Forces armées Haïti en particulier. Préconisant entre autres l’union et la fraternité, Porfilio Fuentes, pour qui les forces armées dans n’importe quel pays doivent travailler aux fins de voler au secours des citoyens qui font face à des difficultés, encourage les membres des FAd’H à s’unir aux autorités civiles. Il n’a pas dissimulé ses intérêts et ses engagements à coopérer avec Haïti. « Nous allons travailler avec l’ambassade du Mexique en Haïti pour fortifier cette coopération de sorte qu’elle soit intégrale », a-t-il précisé.



Partager