Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Solidaires avec Haïti

15/11/2017

 Solidaires avec Haïti

En juin 2003, Alain Robert a pris sa retraite. Trois mois plus tard, il s’envolait pour Haïti. Depuis, le délégué départemental de l’association Solidarité laïque y a séjourné dix fois. Sa dernière mission remonte à mars. Avec Jack Bertin, ils ont passé deux semaines dans l’île. C’est en partie ce dernier périple qu’ils ont retracé vendredi soir, à l’invitation de l’association L’Houmeau animation, face à une trentaine de personnes.
Alain Robert parle d’Haïti avec beaucoup d’émotions : « C’est un pays maudit. Ses habitants ont besoin d’aide. De plus, il y a un lien historique très fort avec la ville de La Rochelle. » Même s’il s’agit du commerce triangulaire, en l’occurrence. « À Dame-Marie, qui est notre point de chute, j’y ai fait la connaissance d’un Bruno La Rochelle. Là-bas, il a même le col de Puilboreau ».

Lorsqu’Alain Robert va à Haïti, c’est principalement pour venir en aide aux enfants haïtiens. « Ses habitants, en proie aux difficultés économiques, disent au sujet de la canne à sucre : “Planter ça coûte. Couper ça rapporte” », poursuit Jack Bertin. Malgré tout, les deux compères ramènent toujours de leurs missions des tranches de vie qui ne peuvent laisser indifférents. « La dernière fois, nous avons organisé un tournoi de foot dans l’école du village. Un des gamins, après avoir arrêté un penalty, a fait tout le tour du village en levant les bras », raconte Alain Robert au public.

Nouveau départ

Mardi 21 novembre, Alain et Jack s’envoleront de nouveau pour Dame-Marie. « Avant, Daniel Groscolas nous réservait toujours 20 à 25 m³ dans celui qu’il affrétait », précise Alain Robert. Mais cette année, aucun container ne partira de la Communauté d’agglomération de La Rochelle vers Haïti. Aussi, les bénévoles de Solidarité laïques achèteront des équipements sportifs pour la cour de l’école. Un second tournoi de foot de l’école de Dame-Marie devrait aussi être organisé. Le Département devrait également leur donner un petit coup de pouce. « J’ai été sensibilisée à cette action. J’ai récupéré des petites fournitures scolaires », a confié la conseillère du canton de Lagord, Evelyne Ferrand.



Partager