Adhérents
devenez adhérent
Recherche

L'armée d'Haïti renaît après plus de 20 ans

19/07/2017

L'armée d'Haïti renaît après plus de 20 ans

Article publié sur lefigaro.fr

Alignés en deux longues colonnes dans la cour de la base de Léogane, à l'ouest de Port-au-Prince, des centaines de jeunes postulants attendent de passer les premiers entretiens de recrutement de soldats organisés depuis la démobilisation de l'armée en 1995.

L'annonce de cette sélection sur concours de 500 soldats, âgés de 18 à 25 ans, suscite l'engouement d'une jeunesse désoeuvrée dans un pays marqué par le chômage endémique et la pauvreté extrême.
"Beaucoup de jeunes après la philo (dernière année d'études secondaires, NDLR) ne trouvent pas grand chose à faire, ils ne peuvent pas forcément intégrer l'université donc c'est pour eux l'occasion de trouver du travail et de servir leur pays", relève le capitaine Milouin Dieudonné, responsable du recrutement qui a débuté lundi pour toute la semaine.


A l'heure où les Casques bleus des Nations Unies s'apprêtent à quitter le pays après treize années de présence, Haïti se dote de nouveau d'une armée en évoquant un besoin de "reconquérir la souveraineté nationale", précise le ministère de la Défense.


Comme beaucoup de postulants, c'est ce sentiment patriotique qui a motivé Benjamin Ferry. A 24 ans, l'étudiant en télécommunications explique vouloir "que le pays soit responsable, sans avoir à dépendre des étrangers comme avec la Minustah (Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti, NDLR) venue pour surveiller le pays".


Sans aucun ennemi déclaré et une menace terroriste au plus bas, le pays le plus pauvre de la Caraïbe souhaite avant tout avoir une meilleure surveillance de sa frontière, pour mettre un terme à la contrebande qui nuit quotidiennement à son économie.
Dans ce pays très vulnérable aux aléas climatiques, les soldats ont également vocation à être déployés dans les régions éventuellement touchées par des catastrophes naturelles.



Partager