Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Le courage d’Haïti, une histoire méconnue racontée par Louis-Philippe Dalembert

10/05/2017

 Le courage d’Haïti, une histoire méconnue racontée par Louis-Philippe Dalembert

Publié le 09 mai 2017 sur RFI.fr

Paru sous le titre « Avant que les ombres s'effacent », le roman de l’écrivain haïtien Louis-Philippe Dalembert nous rappelle le rôle courageux joué par Haïti pendant la Seconde Guerre mondiale en accueillant sans restriction les juifs traqués en Europe. Cette fresque historique nous entraine de Berlin à Port-au-Prince en passant par Paris. Un coup de cœur.

C'est une histoire magnifique et méconnue. Un fait réel que Louis-Philippe Dalembert nous rappelle dans son nouveau roman "Avant que les ombres s'effacent" : le vote en 1939 par l'État haïtien d'un décret-loi autorisant la naturalisation immédiate à tous les juifs qui le souhaitaient.

Devenir Haïtien à part entière

À partir de ce contexte, l'écrivain haïtien imagine que cette chance va être saisie par un médecin polonais traqué par les Allemands. Rescapé d'un camp de concentration, Ruben se retrouve à Paris au cœur de la communauté haïtienne qui l'aide à rejoindre Port-au-Prince. Là, il refait sa vie, se marie, devient Haïtien à part entière, mais cache son passé douloureux à sa famille. Jusqu'à ce que le séisme de janvier 2010 le décide à parler, à tout raconter à sa petite nièce venue d'Israël.

Un témoignage de courage et de fraternité

Totalement romanesque, ce livre est aussi un témoignage de courage, de fraternité et un coup de chapeau à la mémoire du peuple haïtien qui s'est engagé dans la guerre, qui en partie s'est battu aux côtés des Français et qui a accueilli à bras ouverts les exilés sans restriction de religions. Une histoire qu'il est toujours bon de rappeler, particulièrement aujourd'hui.



Partager