Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Haïti - RD : pour une meilleure coopération

16/03/2017

 Haïti - République Dominicaine : l'Obmec préconise l'élaboration de politiques publiques pour une meilleure coopération entre les deux pays

Paru sur Alterpresse

L’Observatoire binational sur la migration, l’éducation, l’environnement et le commerce (Obmec) a soumis à discussions, le « travail préliminaire » sur ses principales recommandations pour l’élaboration des politiques publiques, en Haïti et en République Dominicaine, lors d’un atelier, organisé le mercredi 15 mars 2017, et auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

La finalité de cette opération est d’aider les pouvoirs publics des deux pays « à adopter des décisions de politiques publiques, qui fassent sens et qui améliorent la coopération dans tous les domaines », déclare Jacky Lumarque, recteur de l’Université Quisqueya (Uniq).

Pour sa part, l’ancien premier ministre Jacques Edouard Alexis (photo logo), également directeur général de l’Obmec, se dit heureux d’arriver à cette phase, suite aux travaux menés conjointement avec les universités participantes ainsi que les membres du consortium.

« L’histoire des relations entre ces deux pays ne nous a pas facilité la tâche », fait-il savoir.

Le chargé des affaires politiques de l’Union européenne (Ue), Raphaël Brigandi, souligne la nécessité de revoir la stratégie de développement industriel et agricole du pays.

« Dans le domaine de l’environnement, grâce aux différentes recommandations de l’Obmec, les ministères des deux pays ont, d’ores et déjà, accepté de travailler sur des indicateurs communs de suivi environnemental et ont aussi validé des axes de coopération conjoints », indique-t-il.

Dans le domaine du commerce, l’Obmec exhorte le gouvernement haïtien à adopter un règlement pour le fonctionnement du marché frontalier entre les deux pays.

Il recommande aux dirigeants haïtiens et dominicains de mettre en place un système harmonisé et flexible des tarifs douaniers pour les marchés frontaliers.

Il appelle les gouvernements des deux pays à renforcer la coordination des politiques publiques en matière d’éducation dans une perspective interculturelle, tout en les encourageant à articuler une politique environnementale commune à l’échelle insulaire.

Ont pris part à l’atelier des représentants des universités du consortium, de l’Ue, du Bureau de l’ordonnateur national du Fonds européen de développement (Bon/Fed), de la commission mixte bilatérale associée au Ministère des affaires étrangères, des chercheurs ainsi que des professeurs d’universités.

Un premier atelier sur les recommandations de l’Observatoire pour l’élaboration des politiques publique entre les deux pays, s’est déroulé en République dominicaine, le jeudi 9 mars 2017.



Partager