Adhérents
devenez adhérent
Recherche

Le Prix « Iqbal Masih » décerné à titre posthume à la militante Sonia Pierre

28/12/2016

Haïti-Droits Humains :

Le Prix « Iqbal Masih » décerné à titre posthume à la militante Sonia Pierre

Paru sur Alterpresse le 28 décembre 2016 

P-au-P, 27 déc. 2016 [AlterPresse] --- L’ambassade des États Unis d’Amérique en République Dominicaine a décerné le prix « Iqbal Masih 2016 », à titre posthume, à la militante dominicaine de droits humains d’ascendance haïtienne Sonia Pierre, décédée le 4 décembre 2011, à l’âge de 48 ans.

Lors d’une cérémonie à son domicile, le jeudi 15 décembre 2016, l’ambassadeur américain en République Dominicaine, James Wally Brewster, a remis le prix à Solange Pierre, fille de Sonia Pierre, indique une note du Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr), en date du 23 décembre 2016 et transmise à AlterPresse.

Brewster appelle à tirer inspiration et courage, de l’héritage et des réalisations de Sonia Pierre « pour poser des actions concrètes en faveur de ceux qui sont les plus vulnérables et dont les voix sont souvent les dernières à être entendues : nos enfants ».

Le 17 novembre 2016, Sonia Pierre avait reçu le prix 2006 des droits humains du Mémorial Robert F. Kennedy, offert par Ethel Kennedy pour son travail en faveur de la protection des droits des migrants haïtiens et leurs descendants en République Dominicaine.

La militante a commencé, de très tôt, sa campagne pour les droits des travailleurs en République Dominicaine et à 13 ans, elle a organisé une manifestation de cinq jours avec les travailleurs de la canne à sucre dans un batey.

Elle a aussi dirigé la lutte contre la violence et la discrimination contre les Haïtiens et les enfants dominicains d’origine haïtienne.

Pierre a créé une organisation non gouvernementale dénommée Mouvement pour les femmes dominicaines de descendance haïtienne et a aussi lutté pour l’accès des enfants aux possibilités d’éducation et à la nationalité.

Institué en 2009 par le congrès américain, le prix Iqbal Masih vise à reconnaître les efforts exceptionnels déployés par un individu, une entreprise, une organisation ou un gouvernement national pour mettre fin aux pires formes de travail des enfants.

Ce prix est créé en mémoire de l’adolescent pakistanais, Iqbal Masih (tué par balles à l’âge de 13 ans par un inconnu), qui a été obligé d’agir, à son plus jeune âge, soit à neuf ans, contre l’exploitation du travail des enfants. [dj emb apr 27/12/2016 15 :35]



Partager